Wallonie: les précipitations ont-elles contrebalancé la sécheresse estivale?

Les précipitations ont depuis un mois permis de soulager les ressources en eau wallonnes, avec quelques bémols.

Ciel nuageux
Ciel assombri par des nuages sombres annonciateurs de précipitations ©BelgaImage

Les précipitations du mois de septembre ont permis de retrouver une situation proche de la normale pour la sécheresse de surface en Wallonie a indiqué jeudi la Cellule d’expertise Sécheresse du Service public de Wallonie (SPW) à l’issue d’une nouvelle réunion. L’indice sécheresse de l’IRM pour les 10 prochains jours indique un probable maintien de cette tendance. Des restrictions d’eau persistent toutefois dans certaines communes.

Une pression bien moins forte sur les ressources en eau

Le bilan météorologique pour le mois de septembre a connu un excès de précipitations quasi généralisé avec un nombre record de jours d’orage. Les niveaux des barrages-réservoirs sont à la hausse et reviennent progressivement à la normale alors que les débits des cours d’eau navigables et non navigables sortent de la zone critique.

Le niveau piézométrique des masses d’eau souterraine décroit toujours. Cependant, la période habituelle de recharge (novembre-décembre) approche et les niveaux des nappes devraient remonter progressivement si les pluies sont au rendez-vous.

La production et distribution publique de l’eau ne rencontre actuellement aucun problème en Wallonie mais 19 communes (Burg Reuland, Rochefort, Durbuy, Libin, Libramont, Chimay, Bouillon, Léglise, Habay, Pepinster, Vresse-sur-Semois, Tellin, Tenneville, Gouvy, Gedinne, Hotton, Amblève, Somme-Leuze et Saint-Hubert) maintiennent des arrêtés de restriction d’usage de l’eau. Ceux-ci pourraient toutefois être levés dans les prochains jours. La SWDE garde sous surveillance les communes de Vielsalm, Jalhay et Beauraing.

Les restrictions concernant la circulation des kayaks et la navigation ont été levées. La production hydro-électrique par les microcentrales sera à nouveau rendue possible dans les prochains jours. Un projet d’arrêté ministériel en ce sens a été soumis à la ministre de l’Environnement. Le SPW précise que la prochaine réunion est fixée au 18 novembre à 10h00 et que la situation est quotidiennement suivie par le Centre régional de crise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité