Le gouvernement belge vole au secours des fournisseurs d’énergie : un accord trouvé sur des garanties d’Etat

Les fournisseurs d'énergie craignent pour leurs liquidités. En kern, les ministres ont décidé de leur accorder une garantie d'Etat.

Tinne Van der Straeten
©Belgaimage

Le kern a approuvé, mercredi, une proposition d’arrêté royal de la ministre de l’Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), visant à créer un cadre réglementaire dans lequel elle pourrait accorder une garantie d’État aux fournisseurs d’énergie peinant à obtenir des financements, relate L’Echo jeudi.

À mesure que la crise énergétique s’allonge, la pression sur les fournisseurs d’énergie s’accentue. En particulier, la trésorerie des acteurs, petits et grands, fond comme neige au soleil, au point de faire craindre une crise de liquidité. Pour éviter ce scénario catastrophe, la ministre de l’Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), a avancé une proposition rendant possible l’octroi d’une garantie d’État aux fournisseurs et aux intermédiaires dans la chaîne de valeurs du gaz et de l’électricité.

Des dizaines de millions garantis

" L’explosion et la volatilité des prix du marché, l’arrivée de l’hiver, le phénomène des appels de marge, le risque d’impayés et les préfinancements de la TVA réduite ou du tarif social exercent tous une grande pression sur la trésorerie des fournisseurs et, par conséquent, le risque de problèmes de liquidité augmente ", expose la ministre.

La garantie concernerait les prêts d’une durée minimale de deux ans et couvrirait 70% des montants prêtés par les banques sur une période de six ou douze mois, selon la taille des entreprises. En outre, une prime de 4% serait réclamée à l’emprunteur. Les garanties publiques accordées devraient se chiffrer en dizaines, voire en plusieurs centaines de millions d’euros.

Sur le même sujet
Plus d'actualité