Grève sur le rail du 5 octobre: les perturbations attendues

Les provinces de Namur et Luxembourg seront les plus touchées par la grève. La situation s'annonce compliquée dans le reste du pays également.

Panneau de gare SNCB
© Belga Image

La grève du front commun syndical des cheminots perturbera fortement la circulation des trains à partir de 22h00 le mardi 4 octobre et toute la journée de mercredi jusqu’à la même heure. Le réseau ferroviaire sera fermé dans les provinces de Namur et Luxembourg tandis que seul un quart des trains circuleront dans le reste du pays.

En raison de la grève, la SNCB a élaboré un service de trains alternatif dans les provinces où c’était possible, en fonction des membres du personnel qui ont communiqué leur intention de travailler.

Les provinces de Namur et Luxembourg les plus touchées

Un nombre insuffisant de travailleurs entraînera donc l’interruption de la circulation ferroviaire dans les provinces de Namur et Luxembourg car les cabines de signalisation d’Infrabel, nécessaires à la circulation des trains en toute sécurité, y resteront fermées.

Dans le reste du pays, seuls deux trains IC sur cinq (reliant les grandes villes de Belgique) et un train S/L sur quatre (offre omnibus) seront en service. Les trains P, aux heures de pointe, ne circuleront quasiment pas. La SNCB conseille aux voyageurs de consulter le service alternatif dès mardi matin sur le planificateur de voyages, l’app ou son site web. L’offre de trains reprendra normalement dès jeudi matin.

Le front commun syndical des cheminots a avancé à mercredi son préavis pour une grève de 24 heures initialement fixé au 18 octobre, tout en maintenant cette seconde date sous réserves. Les syndicats veulent faire pression sur le gouvernement pendant les discussions sur les budgets de l’État, y compris celui pour le rail. Ils revendiquent davantage de ressources pour le recrutement et une adaptation des barèmes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité