Le zoo d’Anvers interdit son accès à une visiteuse régulière trop proche d’un chimpanzé

Après plusieurs avertissements ignorés, Adie Timmermans se voit exclue définitivement du Zoo d’Anvers pour le bien-être d’un chimpanzé, Chita.

Chita
Adie Timmermans et Chita © Screenshot Youtube

C’est une bien curieuse histoire que nos confrères du Het Laatste Nieuws relatent dans leurs pages ce matin. Adie Timmermans, habitante de Deurne, se voit désormais exclue du Zoo d’Anvers. En cause ? Ses visites trop fréquentes auprès de Chita, un chimpanzé de 38 ans.

L’affaire avait fait le tour des médias belges l’an dernier. Le zoo d’Anvers avait décidé de limiter l’accès à son parc à Adie Timmermans. Cette dernière, interviewée par ATV expliquait en pleurs : " Cette bête m’aime et je l’aime. Pourquoi faire ça  ? J’ai une relation particulière avec un singe. Il s’appelle Chita et il a 38 ans " raconte-t-elle.

Selon elle, l’animal la reconnaîtrait et viendrait aussi spontanément voir à chaque fois. Le chimpanzé la salue par des signes et embrasse la vitre. Et malgré de très nombreux avertissements du zoo, rien n’a changé. C’est pourquoi, afin de garantir le bien-être du singe, les responsables du parc ont décidé d’exclure définitivement

Garantir le bien-être et protéger Chita

" Si ce genre d’interaction avec un visiteur se produit de temps en temps, ce n’est pas grave. Les enfants jouent d’ailleurs beaucoup avec les animaux devant les fenêtres et 99,9 % des visiteurs font pareil. Mais Madame Timmermans passe souvent des heures devant la vitre avec Chita […] Elle a été interpellée par les soigneurs, les biologistes et même les autres visiteurs, mais elle a toujours refusé de respecter les règles du parc. C’est pourquoi nous avons maintenant pris nos responsabilités dans le but de protéger Chita ", a déclaré la porte-parole du zoo à nos confrères.

Il se trouve qu’avant de rejoindre le zoo d’Anvers, Chita a vécu pendant 8 ans avec des êtres humains en tant qu’animal de compagnie avant d’être amené au zoo. Et son arrivée il y a près de trente ans était loin d’être facile. L’animal a dû longuement apprendre à se débarrasser de ses habitudes " humaines " et comprendre comme se comporter comme un chimpanzé. Et les nombreuses visites de Madame Timmermans n’arrangent pas la situation.

Cette attitude envers les visiteurs n’est pas naturelle et Chita finit par être exclu du groupe. " Les autres chimpanzés l’ignorent, ils ne le considèrent pas comme faisant partie du groupe et l’excluent " précise Sarah Lafaut qui travaille au zoo d’Anvers auprès de nos confrères du SoSoir. " Chita est constamment occupé avec des visiteurs mais lorsqu’ils sont tous partis, il n’a plus rien à faire. Il est alors juste assis là " ajoute-t-elle. Une situation qui n’est finalement pas bénéfique au développement et à l’intégration de l’animal parmi ses congénères

C’est donc pour garantir le bien-être du singe ainsi que sa lente rééducation difficile que le zoo d’Anvers a pris la décision d’exclure définitivement Adie Timmermans.

Sur le même sujet
Plus d'actualité