Inflation: un sondage révèle le stress des Belges pour leurs factures d’énergie

Le stress provoqué par l'inflation est énorme, révèle le sondage, ce qui amène les Belges à changer leur train de vie.

Facture et compteur énergétique
Une facture tenue par un homme près d’un compteur énergétique, à Rennes le 5 septembre 2022 ©BelgaImage

Quelque 64% des Belges redoutent de ne pas arriver à payer leurs factures d’énergie, selon le Grand Baromètre Le Soir-RTL-Ipsos relayé par le quotidien lundi. C’est au sud du pays que cette peur est la plus prégnante puisque 73% des Wallons vivent dans cette crainte (pour 59% des Flamands et 70% des Bruxellois).

S’adapter aux circonstances

Face à cette flambée des prix et la peur de ne pouvoir y faire financièrement face, une majorité de Belges disent toutefois avoir modifié certains comportements. Près de huit personnes interrogées sur dix disent ainsi utiliser "moins d’électricité, de gaz, d’eau ou de combustible de chauffage". L’impact des prix élevés de l’énergie se répercute aussi sur d’autres compartiments de la vie. Sans doute jugés moins essentiels, les loisirs trinquent ainsi, comme l’épargne.

Selon le sondage, plus de 40% des personnes interrogées disent qu’elles ont dû "puiser dans leurs économies" ou emprunter pour faire face aux dépenses énergétiques imprévues. Enfin, un Belge sur trois – mais quatre sur dix du côté bruxellois et wallon – avoue que la hausse des prix de l’énergie l’a poussé à rogner sur ses dépenses en soins de santé.

Ànoter que l’enquête pour ce Grand Baromètre a été réalisée avant les annonces de nouvelles aides formulées en fin de semaine dernière.

Sur le même sujet
Plus d'actualité