La Wallonie décerne ses mérites wallons à 15 personnalités, dont Pierre Rapsat

Le gouvernement wallon a remis samedi à Namur, à l'occasion des annuelles fêtes de Wallonie, les décorations du Mérite wallon - quinze au total, dont une à titre posthume à l'auteur-compositeur-interprète Pierre Rapsat, vingt ans après son décès -, qui mettent à l'honneur des personnalités contribuant "à la fierté et au rayonnement" de la Région.

 

Cérémonie des mérites wallons 2022
Les Lauréats des Mérites Wallons © Belga Image

Le gouvernement wallon tient ainsi à primer les personnes et institutions dont la Wallonie est particulièrement fière. " Des personnes qui apportent énormément à la collectivité que ce soit par l’ampleur de leur dévouement, leur savoir-faire, leur engagement ou par l’originalité de leur talent ", a-t-il expliqué. Les lauréats de cette année sont neuf femmes et cinq hommes ainsi qu’un " grand talent " (Pierre Rapsat), a indiqué le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS), lors d’une cérémonie dans les jardins de l’Elysette, le siège de la présidence du gouvernement régional à Jambes.

Les secteurs concernés sont multiples et variés: le combat pour l’égalité, la promotion du patrimoine, les sports de haut niveau, l’entreprenariat au succès national et international, l’art et la création ou encore le développement durable.  " La Wallonie regorge de talents et de générosité. Elle s’appuie aujourd’hui sur cette richesse pour se développer et rayonner, dans tous les secteurs. Nous avons bien sûr des atouts géographiques, naturels ou patrimoniaux. Mais notre plus grand trésor est un trésor humain. Toutes ces femmes et tous ces hommes qui donnent le meilleur d’eux-mêmes, qui se forment, qui s’instruisent, qui se perfectionnent sans cesse ", a précisé M. Di Rupo, en présence de l’ensemble de ses ministres PS, MR et Ecolo.

Des récompenses tout azimuts 

Feu Pierre Rapsat, décédé en avril 2002 à Verviers, et Mariette Delahaut, une centenaire namuroise qui a consacré sa vie à l’éducation des jeunes avant d’être élevée en 2017 au titre de baronne par le roi Philippe, ont été faits commandeurs du Mérite wallon. C’est la veuve du chanteur, Marie-Ange Raepsaet (le véritable nom de l’artiste), qui a reçu la décoration au nom de son mari, décédé à 53 ans, après un long combat contre le cancer. " Je préférerais mille fois qu’il soit là ", a-t-elle déclaré devant le parterre de responsables politiques, de la société civile et de journalistes, rassemblés à l’Elysette.

Sept autres personnalités ont reçu la médaille d’officier du Mérite wallon. Il s’agit de la médecin Dominique Roynet, une fervente défenseure de l’IVG, du peintre néo-expressionniste Charles Szymkowicz, des dirigeants d’entreprises Philippe et Nathalie Draux, ainsi que Fabrice Drion, d’une responsable de l’asbl GRACQ (Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes quotidiens), Aurélie Willems, et de Hassan Jarfi, le père d’Ihsane Jarfi, victime d’un crime homophobe commis à Liège en 2012.

Six autres Wallons ont été faits chevaliers: Julie Clausse et Hamide Canolli pour leur engagement dans l’accueil de migrants, l’ex-karatékate Luana Debatty, le metteur en scène actif tant en Wallonie qu’à l’étranger Luc Petit, Evy Lenoir, qui promeut la place de la femme dans les métiers du bâtiment, et Céline Courtoy. Cette dernière est à la tête de la ferme du Champ des Noces, une exploitation à taille humaine située à Saint-Géry, dans l’entité de Chastre, en Brabant wallon. " Tous ces parcours sont des parcours qui nous inspirent, qui nous montrent la voie, qui sont des exemples à suivre. Ils sont les symboles de tout le talent wallon ", a souligné M. Di Rupo.

Sur le même sujet
Plus d'actualité