La SNCB veut augmenter ses tarifs de près de 10%

La SNCB propose à son conseil d'administration d'indexer ses tarifs au 1er février 2023 selon les dispositions de son contrat de gestion. L'augmentation prévue est de 9,73% pour les abonnements et de 8,73% pour le ticket standard et ses dérivés, révèlent L'Echo et De Tijd samedi.

Un train en gare d'Ostende
Pour faire face à la hausse des coûts de l’énergie, la SNCB prévoit d’augmenter ses tarifs © Belga Image

La hausse des prix de l’énergie devrait coûter particulièrement cher à la SNCB, gourmande en électricité. Entre 2020 et 2023, sa facture passerait de 123 à 432 millions. Un gouffre qui se conjugue à l’indexation des salaires, qui représente une charge supplémentaire de 165 millions d’euros, précise encore l’entreprise.

Le tarif minimum serait maintenu à 2,5 euros. Les tickets forfaitaires " Youth " et " Senior " seraient majorés respectivement de 50 et 60 cents pour passer à 7,10 et 7,80 euros. Les forfaits " holidays " augmenteraient de 1 euro pour la formule d’une semaine et de 2 euros pour celle d’un mois. La part SNCB du Citypass augmenterait pour sa part de 12,5%.

Sur une année complète, cette indexation gonflerait de 69,5 millions d’euros les recettes de l’entreprise, a estimé la SNCB. Son conseil d’administration a récemment " pris acte " des intentions de la direction. " Elle indexera, c’est désormais une certitude ", assure une source proche du dossier.

La SNCB devrait également solliciter son ministre de tutelle pour obtenir des compensations supplémentaires. Interrogé par L’Echo, Georges Gilkinet se montre évasif à ce stade, mais son cabinet assure travailler à des mesures pour atténuer l’impact de l’inflation pour les voyageurs. Il a déjà annoncé vouloir supprimer la TVA sur les tickets.

Sur le même sujet
Plus d'actualité