Journées du Patrimoine: plus de 350 sites wallons et 600 flamands accessibles

Avec près d'un millier de sites visitables en Belgique et encore plus d'activités, les Journées du Patrimoine veulent en proposer pour tous les goûts.

Le Grand-Hornu
Le Grand-Hornu le 23 juillet 2020, qui organise des activités lors des Journées du Patrimoine 2022 ©BelgaImage

Des centaines de milliers de visiteurs sont attendus à travers la Belgique, ce week-end des 10 et 11 septembre, pour les Journées du Patrimoine. En Wallonie, plus de 350 sites ouvriront leurs portes gratuitement autour du thème "Patrimoine & Innovation". En Flandre, avec 800 activités dans 600 lieux différents, il y en a pour tous les goûts. Le thème de cette édition au nord du pays est la durabilité, un sujet qui s’inscrit plus que jamais dans l’actualité.

En Wallonie, la conjugaison du patrimoine avec l’innovation

"On a parfois tendance à penser que patrimoine et innovation s’opposent alors qu’ils sont complémentaires. L’innovation aide à faire vivre et à la découverte du patrimoine, on pense ici à la numérisation 3D, par exemple", précise la Ministre du Patrimoine, Valérie De Bue. Au total, plus de 350 sites seront accessibles au public, a pointé le directeur de la promotion du patrimoine, Étienne Sermon. Trois grandes catégories ont été définies: l’innovation au fil du temps, l’innovation en faveur de la connaissance, de la conservation et de la restauration du patrimoine et l’innovation au service de la découverte du patrimoine et de sa mise en valeur. Un grand nombre d’activités dans le cadre de cette journée utilisent ainsi les nouvelles technologies, comme la réalité augmentée ou les visites immersives.

Ce sera le cas, par exemple, à Flémalle, où les visiteurs pourront découvrir le fort à l’aide d’un casque de réalité virtuelle. L’adéquation de l’activité avec le thème n’est toutefois pas nécessaire pour qu’elle figure au programme de cette année. Tous les lieux patrimoniaux peuvent ouvrir aux mêmes conditions que les sites qui présentent un lien avec le thème. Ces derniers sont proposés sous le label "Patrimoine ouvert", la catégorie rassemblant auparavant les activités "hors thème" ayant disparu. Plus d’information sur https://www.journeesdupatrimoine.be/

Malines, star de ces célébrations

En Flandre, à Malines, le coup d’envoi a été donné mardi pour la Journée portes ouvertes des monuments de dimanche. Il en est à sa 34e édition, et cette année la durabilité est à l’honneur. "Les pierres racontent une histoire, d’où nous venons", déclare le ministre flamand du Patrimoine immobilier Matthias Diependaele. "Nous devons chérir cela et le transmettre aux générations futures. Le thème de la durabilité a été choisi par l’Europe, mais les monuments sont par définition durables car ils doivent durer très longtemps. L’efficacité énergétique sera un point d’attention, pour l’avenir, nous voulons voir comment nous pouvons rendre ces monuments plus économes en énergie". Le gouvernement flamand travaille sur deux actions concrètes à cet égard: une étude sur le chauffage et le refroidissement à faible émission de carbone des maisons à valeur patrimoniale, ainsi que l’introduction d’un certificat de performance énergétique patrimoniale spécifique, avec lequel les propriétaires d’une maison protégée reçoivent des conseils d’experts sur la façon permettant de rendre leur maison plus économe en énergie. Ce dernier arrivera à partir de 2023.

Au total, 800 activités sur 600 sites sont ouvertes au public. Des succursales sont ouvertes dans 7 villes et communes flamandes sur 10. 200 emplacements sont nouveaux dans l’offre. 48 châteaux et 45 moulins seront ouverts et les portes de 100 demeures particulières seront exceptionnellement ouvertes au public. La province de Flandre occidentale est la mieux représentée avec 211 activités dans 51 communes. Dans celle d’Anvers il y a 203 activités, suivies de 176 en Flandre orientale, 136 dans le Brabant flamand et 65 dans le Limbourg. Malines est la ville hôte de la 34e édition de cette célébration, tout comme pour la première édition en 1989. Toutes les éditions n’ont pas reçu de ville hôte, mais l’organisation souhaite désormais le faire plus souvent. "Quiconque se promène dans notre ville est témoin des nombreux monuments", déclare l’échevin des Monuments et Bâtiments Koen Anciaux. "La culture et les monuments sont dans l’ADN de Malines, nous avons aussi beaucoup investi ces dernières années, avec le soutien de la Flandre et de la province d’Anvers, pour restaurer notre patrimoine".

La veille de la Journée du Patrimoine, la ville hôte de Malines organise une nocturne où il est possible de profiter de différentes propositions à 8 endroits différents. Il y a aussi le palais de l’archevêque de Malines, géré par la province d’Anvers depuis 1818, qui peut être visité pour la première fois. "La province s’est fortement engagée à préserver son précieux patrimoine", déclare la députée Mireille Colson. "Nous souhaitons toujours partager largement ces efforts avec le public, par le biais de publications et d’événements. Le jardin paisible du palais est connu de beaucoup de gens, mais la Journée du Patrimoine est l’occasion idéale pour donner aux curieux un coup d’œil derrière la grille".

De nombreuses activités sont gratuites, mais pour certaines il est demandé de s’inscrire car le nombre de visiteurs est limité. Le programme complet et toutes les informations visiteurs sont disponibles sur www.openmonumentendag.be.

Sur le même sujet
Plus d'actualité