Reporter votre crédit hypothécaire, pas une si bonne idée ? "Ne sautez pas à pieds joints dans cette aide"

La crise énergétique commence à faire des dégâts. Les banques offrent aujourd'hui une bouffée d'oxygène à certains ménages. Mais attention à la fausse bonne idée.

Prêt hypothécaire
©Belgaimage

C’était dans les tuyaux depuis quelques jours. C’est aujourd’hui posé sous certaines conditions : les banques permettent aux ménages les plus fragilisés de reporter le paiement du capital de leur crédit hypothécaire. Une véritable bouffée d’oxygène alors que la facture énergétique est venue bouleverser tous les équilibres.

Mais attention ! Reporter le paiement du capital de son emprunt est loin d’être un cadeau. " C’est une solution qui peut être intéressante sur le très court terme. Mais ce n’est qu’un sparadrap ", confie Patrick Cauwert, CEO de la fédération des courtiers de Belgique. " Un cadeau, cela aurait été un moratoire sur les intérêts. Cela aurait été une intervention directe de l’Etat sur le crédit des ménages. Mais nous sommes loin de là. "

Privilégier la réduction de paiement

Le report du paiement du capital du crédit n’est qu’un problème repoussé. " C’est la raison pour laquelle je recommande vivement aux ménages qui le peuvent de ne pas sauter à pieds joints dans cette aide. Un bon crédit, c’est un crédit remboursé le plus rapidement possible. Alors si l’on se trouve devant des difficultés financières, il est toujours meilleur de rembourser 100 euros par mois au lieu des 500 que l’on devait, que de ne rien rembourser du tout. "

Un crédit plus cher…

Si Patrick Cauwert est catégorique, c’est que le mécanisme pourrait être vicieux. " Un crédit, c’est simple. C’est un capital et des intérêts. Si vous ne remboursez aujourd’hui plus que les intérêts, cela signifie que la durée de l’emprunt est repoussée. Or, sur ce report, des intérêts seront à nouveau prélevés. Votre crédit coûtera in fine plus cher. La banque de son côté ne concède rien puisqu’elle profite toujours de ses revenus que sont les intérêts et conserve une garantie du paiement du capital. Il n’y a donc aucune espèce de cadeau derrière cette mesure. "

Pour l’expert des crédits bancaires, une seule hypothèse pourrait rendre cette aide comme une véritable opportunité : " Il faudrait directement pouvoir placer l’argent reporté de son crédit dans des produits dont les intérêts sont supérieurs à ceux de son crédit. "

Mais au vu des conditions d’octroie et de l’urgence pour beaucoup de pouvoir bénéficier d’un peu de liquidité, cette dernière hypothèse risque de ne pas avoir beaucoup d’adepte.

Sur le même sujet
Plus d'actualité