De Croo à propos de la crise de l’énergie: "Celui qui a la solution magique, qu’il vienne et nous l’explique"

Face à la flambée des prix de l'énergie, les citoyens belges ont partagé leurs questions et préoccupations avec Alexander De Croo. Le Premier ministre y a répondu sur LN24.

© BelgaImage

Alexander De Croo était l’invité de LN24 ce mardi soir à l’occasion de l’édition spéciale " SOS Tous Ensemble face à la Crise ". Le Premier ministre a répondu aux questions de nombreux citoyens. À commencer par l’inaction de la Belgique comparée à d’autres pays européens, comme la France, où l’inflation semble moins importante. À cette question, le libéral flamand pointe l’argument de l’indexation automatique des salaires que la Belgique est l’un des rares pays à la pratiquer. "Les études montrent que la Belgique est un des pays qui protègent le mieux le pouvoir d’achat. La France ne bénéficie pas d’un tel système et doit compenser d’autres manières", brandit-il.

La préoccupation principale des Belges est évidemment leurs factures d’énergie. Ils sont nombreux à avoir donné le montant de leurs mensualités qui a plus que doublé. "Ce genre de facture n’est pas tenable, même pour les gens qui ont un peu d’épargne. La solution viendra d’une solution européenne, mais on ne va pas attendre cela", souligne De Croo, précisant que le tarif social et le report du prêt hypothécaire proposé par les banques sont déjà des aides non-négligeables. Pour les autres, qui passent juste à côté de ce tarif social, les mesures arrivent, promet-il. "Je ne vais pas accepter que l’électricité ou le gaz soit coupé chez des personnes qui n’ont pas les moyens de payer leurs factures."

" La ministre de l’Energie connaît très bien ses dossiers "

Le Premier ministre apprécie un peu moins le jeu des questions, lorsque celles-ci critiquent la ministre de l’Energie Tinne Van Der Straeten. "Elle connaît très bien ses dossiers. Celui qui a la solution magique aujourd’hui par rapport à un problème mondial, qu’il vienne et nous l’explique."

Face aux inquiétudes, le chef d’orchestre de la Vivaldi tente de rassurer: "tous les gouvernements feront le maximum pour aider" ceux qui en ont le plus besoin, en premier lieu. "Mais vu l’état des factures actuelles, il est clair que l’on devra aller plus loin." Alors quelle est la solution face à cette flambée des prix? "Ce ne sera pas encore plus de subsides, mais une intervention de blocage des prix de l’énergie."

Sur le même sujet
Plus d'actualité