Crise énergétique: le patronat espère du concret rapidement

Les fédérations patronales ont été reçues ce lundi pour une concertation avec le Premier ministre, les ministres-présidents régionaux et plusieurs ministres du gouvernement fédéral à propos de la crise énergétique.

Crise énergétique: le patronat espère du concret rapidement
La réunion s’est tenue ce lundi. (@Belga Image)

Les fédérations patronales ont été reçues lundi en fin d’après-midi au 16 rue de la Loi pour une concertation avec le Premier ministre, les ministres-présidents régionaux et plusieurs ministres du gouvernement fédéral à propos de la crise énergétique. L’occasion pour elles de rappeler la nécessité de prendre des mesures "rapides et à court terme" et de "mettre des pistes sur la table".

Les représentants politiques présents ont affirmé au banc patronal "qu’ils étaient en train de faire l’inventaire des mesures et leviers disponibles à la fois au niveau fédéral et au niveau régional", a précisé à la sortie de réunion Christophe Wambersie, du Syndicat neutre pour Indépendants (SNI). Celui-ci garde l’espoir de mesures structurelles sur le plan européen, mais aussi de mesures régionales et fédérales "dans les semaines à venir".

Si le patron de la Fédération des Entreprises de Belgique, Pieter Timmermans, semblait lui aussi avoir vu "le sens de l’urgence" dans les yeux des représentants politiques, le président de l’Union des Classes moyennes (UCM), Pierre-Frédéric Nyst, sortait moins convaincu par la réunion. "On n’a pas eu grand-chose. La complexité du système et des institutions fait que, manifestement, le gros effort doit être fait au niveau européen, ce qui nous fait peur car ça risque de prendre du temps."

Le ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME, David Clarinval, a par contre assuré que les demandes "clairement sollicitées" avaient été "bien entendues". "Chaque gouvernement maintenant va regarder de quelle manière il peut les concrétiser. Evidemment, il y a des solutions au niveau européen, mais il y a aussi des solutions fédérales, régionales…" "Certaines mesures pourraient être mises en place dans les semaines qui viennent", a-t-il déclaré. "D’autres nécessiteront un peu plus de temps", notamment parce qu’elles requièrent des discussions budgétaires.

Côté fédéral, le kern doit se réunir mardi soir pour explorer plus en profondeur certaines options sur la table, a confirmé le cabinet du Premier ministre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité