A quoi ça ressemble un parc Legoland?

Les parcs Legoland sont assez uniques et fort différents de Walibi ou Disneyland. Voici à quoi devrait ressembler celui de Charleroi.

Legoland
Une attraction médiévale à Legoland Windsor. (@Legoland Windsor)

Dans le domaine des parcs d’attractions, le public belge connait surtout Walibi, Bellawaerde, Bobbejanland, les parcs Plopsa ou même Disneyland. Les amateurs sont peut-être déjà allés à Europa Park, Efteling ou au parc Astérix. Mais peu de Belges se sont déjà rendus dans un parc Legoland, comme celui qui est prévu à Gosselies pour 2027. Les plus proches se trouvent en Allemagne, à Windsor près de Londres ou encore au Danemark.

Montagnes russes ? Activités pour enfants ? Différents thèmes ? Hôtels ?

On a fait le tour des différents Legoland du monde pour se faire une idée.

8 sections

À l’instar des parcs Disney, les Legoland sont toujours divisés en plusieurs zones thématiques, reprenant des sujets souvent abordés dans leurs fameux sets, comme la ville, les cowboys, etc.

Bien que cet accord pour la construction du parc soit non contraignant et que des plans définitifs sont encore loin d’être finalisés, une ébauche de ce à quoi pourrait ressembler le parc a déjà été dévoilée.

Il pourrait s’étendre, avec ses infrastructures sur 70 hectares, ce qui ferait de lui le plus grand parc Legoland du monde, ceux de New York, de Londres ou celui de Floride. L’original, au Danemark, n’est pas le plus grand. Il resterait encore 20 autres hectares pour le futur, en cas de souhait d’agrandissement.

Le groupe Merlin Entertainement, responsables des parcs Lego, a également montré une projection 3D hypothétique du parc, le divisant en 8 zones plus une neuvième pour un hôtel. Un signe que la société mise sur des séjours de plusieurs jours dans le parc.

Cette estimation anticipe un parc aéré et des zones vastes puisque d’autres parcs bien moins étendus  proposent jusqu’à 13 zones. Certains se retrouvent dans la plupart des parcs et devraient donc débarquer en Belgique aussi : la Ville, les Pirates, les Ninjas, les Chevaliers ou Miniland, sorte de Mini-Europe version Lego. Mais vous n’y retrouverez pas d’univers basés sur d’autres licences, comme Star Wars ou Harry Potter.

Miniland à Legoland Billund. (@Legoland)

Attractions

Le public cible des Legoland est principalement les familles avec enfants jusqu’à 12 ans. Ils ne se spécialisent pas dans les sensations fortes, chaque parc propose tout de même quelques montagnes russes, attractions aquatiques et autres cinémas 4D,  toujours décorés de briques colorées.

Une montagne russe à thème arctique à Billund. (@Legoland)

Mais on retrouve aussi beaucoup d’activités éducatives et forcément, de construction. Ce ne sont pas donc les amateurs de grands frissons qui devraient s’amuser le plus, mais plutôt les enfants et forcément, les amateurs de construction.

Pour toute la famille. (@Legoland)

Toujours pas certain ?

L’accord signé n’étant contraignant, certains imaginent que le projet sera abandonné, car ses objectifs sont particulièrement élevés. C’est le cas de Erwin Taets, expert en parcs d’attractions et professeur en gestion des loisirs à la haute école Vives, qui s’est exprimé sur VRT News.

"400 millions d’euros, c’est vraiment un montant insensé. Un billet pour un parc d’attractions en Belgique coûte environ 35 ou 40 euros. Si vous calculez ensuite combien de billets vous devez vendre pour récupérer cet investissement, vous devez alors attirer un nombre énorme de visiteurs", a-t-il commenté.

Le gouvernement wallon imagine déjà entre 1,5 et 2 millions de visiteurs par an, ce qui est énorme pour ce type de parcs. Edwin Taets n’est donc pas certain qu’un projet de cette envergure sortira finalement de terre. "Je suis toujours sceptique", indique-t-il. "Je ne pense certainement pas que ce soit impossible, mais je ne suis pas non plus sûr à 100% que ce parc d’attractions Legoland existera".

Sur le même sujet
Plus d'actualité