Bruxelles: des supporters saccagent le célèbre café Falstaff (vidéos)

Des supporters d'Anderlecht et des Young Boys de Berne se sont affrontés en marge du match de Conference League qui aura lieu ce jeudi soir.

Café Falstaff à Bruxelles
©Belga

Le café Art-Déco bien connu Falstaff, à côté de la Bourse à Bruxelles, a été saccagé mercredi soir, a confirmé la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles jeudi, selon une information de La Dernière Heure. Les dégâts matériels sont importants.

Une enquête est en cours et la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a lancé un appel pour que des images des incidents lui soient envoyées. Par ailleurs, la zone de police Bruxelles-Midi, intervenue également dans le cadre de ces incidents, a procédé à l’arrestation administrative de 23 personnes. Il s’agit de supporters du club de football des Young Boys de Berne.

Les faits se sont déroulés mercredi peu avant 20h30. Une trentaine d’individus ont saccagé l’établissement Falstaff, classé monument historique depuis 2000, en lançant du mobilier à travers les vitres. La scène a provoqué la panique dans et autour du café. " Il y a eu une confrontation entre des supporters des clubs de football d’Anderlecht et des Young Boys de Bern ", a déclaré Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Capitale/Ixelles. Les deux clubs de football s’affrontent ce jeudi soir dans le cadre de la Conference League.

La police lance un appel à témoins

La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a mis en place une " task force " pour enquêter sur les faits. "Nous essayons de découvrir qui est responsable de quoi en analysant les images des caméras de vidéo-surveillance. Certains des auteurs étaient masqués et avaient une capuche sur la tête", a-t-elle précisé.

La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a par ailleurs lancé un appel pour que toute personne en possession d’images des incidents les lui transmette, afin de faire avancer l’enquête. "Nos équipes sont déjà en train d’analyser toutes les images de caméra de vidéo-surveillance disponibles, mais il est probable que beaucoup de passants ont pris des photos avec leurs smartphones", a déclaré Ilse Van de Keere. " Nous lançons donc un appel, notamment par le biais des médias sociaux, pour nous fournir ces images. Elles peuvent être envoyées à l’adresse [email protected] ", a-t-elle communiqué.

23 supporters suisses arrêtés

La zone de police Bruxelles-Midi a également été appelée en renfort et a procédé à 23 arrestations administratives de supporters suisses. Des coups de poing américains et des cagoules ont été saisis. Ces personnes devraient être rapidement expulsées. "Elles n’étaient clairement pas venues à Bruxelles juste pour le match", a expliqué Sarah Frederickx, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Midi. "Nous examinons actuellement la possibilité de les expulser du pays en collaboration avec les services de l’Immigration. Si nécessaire, nous les escorterons nous-mêmes jusqu’à la frontière", a-t-elle dit. "Un certain nombre de hooligans d’Anderlecht ont également été identifiés. Des mesures seront prises aussi les concernant", a précisé la porte-parole.

Un match considéré à risque

Selon la police, les incidents de mercredi soir pourraient être la suite d’une confrontation qui a eu lieu lors du match aller entre le Royal Sporting Club d’Anderlecht (RSCA) et le Berner Sport Club Young Boys, à Berne. Un groupe d’environ 40 supporters d’Anderlecht avait été attaqué à la terrasse d’un café par un groupe de hooligans des Young Boys. Le match retour entre les deux clubs, ce jeudi soir à Anderlecht, était déjà considéré comme à risque. Les mesures prises seront renforcées, selon la zone de police Bruxelles-Midi.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité