Lucky, le chien qui aide la police à mener les entretiens difficiles à Bruxelles

Entré en fonction le 1er août, l'animal pourra être sollicité par les policiers et les services d'aide aux victimes.

Lucky, chien de la police bruxelloise
©Police de Bruxelles

La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a présenté, lundi, à l’hôtel de ville de Bruxelles, un nouveau collaborateur en poste depuis le 1er août. Il s’agit de Lucky, un golden retriever qui fournira une assistance lors des auditions de victimes d’événements traumatisants. Les bourgmestres de Bruxelles et d’Ixelles et la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, étaient présents lors de cet événement.

Lucky, deux ans, a commencé à travailler pour la police bruxelloise le 1er août après des mois de formation organisée par l’asbl Os’mose, qui dresse des chiens d’assistance. Ce projet a vu le jour en 2021 à l’issue d’un concours interne d’idées lancé par la police de Bruxelles-Capitale/Ixelles au cours duquel les membres du personnel pouvaient proposer des idées innovantes.

"Avec son superviseur, Lucky fournira une assistance lors des auditions de victimes d’événements traumatisants", a indiqué la police. "Cela concerne, par exemple, les victimes de violences intrafamiliales ou sexuelles. La nature douce de Lucky peut contribuer à ce que les personnes se sentent plus à l’aise pendant un moment stressant", précise-t-elle.

Une fiche de mission bien remplie

Le service d’aide aux victimes de la police et les policiers eux-mêmes pourront faire appel à Lucky, ces derniers devant parfois faire face à des situations traumatisantes lors d’interventions. L’animal participera également à des événements auxquels la zone de police de Bruxelles prend part, tels que des salons de l’emploi ou des visites d’école, communique la police.

Les deux bourgmestres de la zone de police Bruxelles/Ixelles, Philippe Close et Christos Doulkeridis, n’y voient que des bénéfices: "Non seulement la sécurité de nos rues est primordiale mais l’accueil et l’accompagnement des victimes l’est aussi. Lucky contribuera à apporter du réconfort aux victimes", déclarent-ils.

"Quand on parle d’innovation au sein de la police, la plupart pensent souvent à l’innovation technologique. Or il ne faut pas sous-estimer l’importance des idées nouvelles qui n’ont rien à voir avec la technologie", explique la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden. "Le projet de chien d’assistance Lucky en est le meilleur exemple et reçoit donc tout mon soutien", conclut-elle.

La présence de l’animal est également un outil de communication pour les services de police de la zone Bruxelles/Ixelles. Lucky dispose même de son propre compte Instagram. Reste à voir s’il attirera plus de followers que celui des forces de l’ordre bruxelloises…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucky (@lucky_polbru)

Sur le même sujet
Plus d'actualité