Côte belge: une "combinaison dangereuse de facteurs" ce week-end, selon les sauveteurs

Les sauveteurs en mer préviennent que ce week-end d'Assomption combinera les facteurs de risques sur la côte belge.

Sauveteur à la côte belge
Sauveteur à la côte belge ©BelgaImage

Les sauveteurs le long de la côte belge sont en alerte pour le week-end prochain a déclaré vendredi An Beun, secrétaire du Service intercommunal de sauvetage côtier de Flandre occidentale (IKWV). Une grande marée, aussi appelée marée de vives-eaux, combinée à un vent puissant, est attendue. "Une combinaison de facteurs qui, avec la foule, est dangereuse", prévient-elle.

"Nous sommes sur le qui-vive"

Les températures en mer resteront inférieures à 30°C malgré la vague de chaleur annoncée. Une grande affluence est attendue à la côte et dans les eaux marines qui la bordent. "Nous sommes sur le qui-vive, non seulement en raison du beau temps et de l’affluence, mais aussi à cause de la combinaison avec la grande marée de ce week-end", explique Mme Beun. "À la marée de vives-eaux, l’eau monte très vite, et ce au moment le plus chargé de la journée. Il y a également un fort vent en mer et tous ces facteurs rendent la situation encore plus dangereuse. La mer est vraiment piégeuse actuellement".

Le service de sauvetage en mer appelle les gens à suivre les indications des sauveteurs et à ne se baigner que dans des zones surveillées. "Je comprends que les gens veuillent chercher des endroits plus calmes avec cette foule, mais ils risquent alors parfois de se retrouver dans des zones non surveillées. Si vous prévoyez de vous baigner, veuillez le faire dans une zone surveillée. Cela peut faire la différence dans ces conditions dangereuses", prévient encore An Beun.

Il est enfin conseillé aux baigneurs de s’installer sur le sable sec. "À la grande marée, il reste beaucoup moins d’espace sur la plage. Ceux qui ne sont pas assis sur du sable sec peuvent être surpris par la montée rapide des eaux".

Sur le même sujet
Plus d'actualité