Zoo d’Anvers: quatre naissances chez les suricates

Une arrivée surprise puisque le zoo ne savait pas que la femelle était enceinte.

Le zoo d’Anvers compte quatre suricates de plus parmi ses pensionnaires, a annoncé jeudi par communiqué le parc animalier. Les petits mammifères sont nés dans leur terrier souterrain il y a environ sept semaines et viennent de se montrer pour la première fois dans l’enclos, qu’ils partagent avec les tortues.

C’est la soigneuse Mélanie qui a découvert les nouveaux venus alors qu’elle venait nourrir les surricates dans leur enclos. "La surprise fut totale !" raconte-t-elle. "Nous soupçonnions la femelle Hoppy d’être enceinte, mais sans certitude aucune. Jusqu’à ce que nous voyions bien sûr apparaître ces quatre adorables petites peluches!", illustre-t-elle. Les suricates vivent désormais au nombre de sept dans le Temple égyptien, où ils cohabitent avec les tortues grecques et mauresques.

Les petites bêtes ont entre-temps déjà sept semaines. "Les suricates naissent sans poils et aveugles dans un terrier souterrain", explique la soigneuse Mélanie. "Quand ils ont assez grandi, ils sortent pour la première fois à la surface."

 

Leur sexe n’est pas encore connu

Les quatre jeunes se portent à merveille et ravissent d’ores et déjà les coeurs des nombreux visiteurs. " Ils boivent goulûment près de leur maman et se régalent déjà de temps en temps des délicieux vers de farine que nous leur donnons" , indique Mélanie. Le quatuor passe ses journées à entrer et sortir des galeries, à se rouler les uns sur les autres et à courir à travers l’enclos, la queue en l’air.

Le sexe des nouveau-nés n’est pas encore connu. Il faudra donc attendre encore un peu pour connaître leurs prénoms. À l’instar de tous les animaux nés cette année au zoo d’Anvers, les petits suricates vont recevront un nom commençant par X.

Sur le même sujet
Plus d'actualité