Scouts: toujours prêts… à faire la polémique

Nuisances sonores, expulsions, intoxications... Les mouvements de jeunesse sont sous le feu des projecteurs cet été.

scout
© BelgaImage

Scouts

Plaintes
Le petit village de Samrée (La Roche-en-Ardenne) accueillait plusieurs camps scouts, dont celui des jeunes de Wilrijk (Anvers), qui étaient 230 à faire le déplacement. Quelques jours après leur installation, la police les a sommés de quitter les lieux endéans les 24 heures. Plusieurs plaintes auraient été émises, pour bruit notamment, et la commune a décidé de sévir.

Injustice
Une sentence inacceptable pour les responsables du camp qui ont porté cette décision devant le Conseil d’État. Les scouts jugeaient, entre autres, ne pas avoir été prévenus, ne pas avoir eu l’occasion de se défendre et la mesure, “disproportionnée”. Les conseillers leur ont donné raison et le camp a donc pu se poursuivre.

Empoisonnement?
Du côté de Lobbes, cinq camps ont été évacués en juillet à cause d’intoxications multiples: nausées, vomissements… Tous étaient installés sur le même terrain. Dans la presse, le chef de la dernière unité touchée par ces problèmes met en cause l’eau disponible.

Pompiers d’un jour
À Membre (Vresse-sur-Semois), un feu de broussailles s’est déclaré il y a quelques jours. Deux randonneurs ont pu compter sur les scouts de Lessines qui ­campaient non loin. En formant une chaîne humaine, ils ont pu éteindre le feu avant que celui-ci ne devienne trop important.

Communes d’accueil

Nuisances
Nuisances sonores, problèmes d’hygiène, mendicité, feux interdits et autres infractions… Pour Guy Gilloteaux, le bourgmestre de La Roche, une sanction devait être prise, vu le nombre de plaintes. “Les règles existent et tous doivent s’y conformer”, a-t-il déclaré dans L’avenir.

Face au mur
Face à cette audience en extrême urgence, le mayeur n’a pas eu l’occasion de faire valoir ses arguments. Mécontent de l’avis du Conseil, il ne regrette pas sa décision initiale et aimerait également prévoir des sanctions pour ce genre de cas avec l’ensemble des communes de la province de Luxembourg.

Analyses en cours
Pour la SWDE, l’eau de Lobbes n’est pas problématique. La Fédération des scouts attend les analyses de l’Afsca et pourrait porter plainte. Bien que d’autres camps scouts aient connu des problèmes similaires au même endroit par le passé, le propriétaire du terrain se défend dans la presse locale. Il met en doute la prudence et l’hygiène des scouts. Et si c’est finalement l’eau qui est mise en cause, ce sera selon lui la faute de la société distributrice.

Pistolets à eau
Les scouts de Lessines étaient justement en train de jouer avec des fusils à eau et étaient équipés de bassines. Quand l’incendie a été circonscrit, ils ont retourné la terre pour éviter toute reprise du foyer. L’honneur de Baden-Powell est sauf.

Sur le même sujet
Plus d'actualité