Bruxelles: les effets du passage à 30km/h se confirment

La vitesse moyenne continue de baisser dans la capitale après l'introduction de la limitation de vitesse à 30km/h.

Panneau de limitation de vitesse à 30km/h
©Belga

La réduction de la vitesse moyenne à Bruxelles se confirme au terme des cinq premiers mois de l’année 2022, fait savoir jeudi Bruxelles Mobilité dans un communiqué. Ce constat se vérifie sur l’ensemble des voiries. " La Ville 30 diminue durablement la vitesse moyenne partout à Bruxelles" , insiste l’administration bruxelloise.

Sur les voiries limitées à 30 km/h, la vitesse moyenne début 2022 était de 27,3 km/h (sur les axes anciennement limités à 50) – contre 32,4 km/h en 2019-2020 – et de 27,4 sur les axes qui étaient déjà limités à 30 km/h avant l’instauration de la zone 30 généralisée à Bruxelles – contre 29,9 km/h l’année précédente. Sur les axes où la limite était, et est toujours, de 50 km/h, la baisse est de 3,9 km/h, soit 37,8 en moyenne en 2022 contre 41,7 en 2019-2020. La baisse est encore plus importante (-10 km/h) sur les tronçons anciennement limités à 70 km/h et désormais à 50: la vitesse moyenne est désormais de 43,9 km/h contre 53,9 auparavant. Ces vitesses moyennes sont le résultat de l’agrégation des données de contrôles de vitesse Lidar.

Pas d’impact " sensible " sur les temps de trajet

Pour la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt, " la diminution effective de la vitesse dans les quartiers est la base de la sécurité routière et de la convivialité entre les modes de transport. Par ailleurs, la diminution de la vitesse va avec une diminution importante du bruit dans notre région, et c’est aussi bon pour notre santé et notre qualité de vie. "

Bruxelles Mobilité note par ailleurs que cette réduction de vitesse moyenne n’a pas d’impact sensible sur les temps de trajet des usagers. Les temps de trajet sont restés plus ou moins stables sur chaque itinéraire mesuré et ce quelle que soit l’heure (en heure de pointe et en heure creuse).

Sur le même sujet
Plus d'actualité