Discours du Roi: un appel à la cohésion face aux défis actuels

Soutien aux Ukrainiens, résistance aux chocs causés par la pandémie, difficultés liées à l'inflation: le roi Philippe a placé son discours de veille de Fête nationale sous le signe de la "cohésion".

Roi Philippe ©BelgaImage
Roi Philippe ©BelgaImage

Enregistré dans le bureau du souverain au Palais de Bruxelles et diffusé en télévision mercredi en début d’après-midi, le discours évoque également le récent voyage du couple royal en RDC.

Le Roi évoque tout d’abord les suites, toujours bien présentes, de la pandémie de Covid-19. Cet été, " nous retrouvons enfin notre liberté ", " nous renouons progressivement avec la croissance ", mais une partie de la population, notamment des jeunes, sort " fragilisée " de cette crise, rappelle-t-il. Ces citoyens " ont besoin d’être écoutés, d’être compris dans leur vécu et d’être encouragés ", estime le souverain.

C’est " notre modèle de société ", et avant tout " notre cohésion sociale ", qui ont permis au pays de traverser la crise, ajoute-t-il. Cette cohésion " requiert une coopération entre nos institutions, entre tous les acteurs concernés, mais aussi un discours public fédérateur ".

Il faut oser " cultiver la nuance et la bienveillance "

Le Roi insiste encore sur la cohésion et l’importance d’un discours fédérateur plus loin dans son intervention, au moment d’aborder les conséquences de la guerre en Ukraine et l’augmentation du coût de la vie. " Autour de nous, nous entendons de plus en plus de discours agressifs. Nous voyons aussi une résurgence de régimes et de réflexes autoritaires, qui ne poursuivent que leur propre intérêt aux dépens des autres. À ces défis, répondons par une foi inébranlable en la démocratie. En favorisant la cohésion et l’inclusion. En n’attisant pas ce qui pourrait nous diviser. En osant cultiver la nuance et la bienveillance ", propose-t-il.

Dans cet esprit, " notre modèle de société, basé sur l’inclusion et la solidarité, peut absorber " les nouveaux chocs, estime-t-il, même si " la hausse du coût de l’énergie rendra inévitables des choix difficiles ". " Nous devons absolument éviter que les écarts continuent à se creuser entre les différentes couches de la population ".

L’Ukraine, centrale dans le discours du Roi

L’Ukraine, très présente dans l’actualité suite de l’invasion par les forces russes, est forcément centrale dans le discours du souverain. " Nous ne nous laisserons pas diviser par le chantage que nous impose une puissance nucléaire pour rompre notre solidarité avec l’Ukraine ", indique le roi Philippe.

La fin de son discours est consacrée à la République démocratique du Congo, où le souverain s’est rendu en visite officielle en juin. " Nous avons pu tourner une page importante de notre histoire commune ", estime-t-il.

" Travaillons ensemble " pour aider la RDC " à progresser vers plus de sécurité, de justice et de démocratie ", et " œuvrons, avec la communauté internationale, à la résolution du conflit si meurtrier qui se déroule à l’Est du Congo ", propose le roi Philippe.

Face aux défis, " si nous gardons le cap, si nous préservons notre cohésion, nous pouvons assurer notre avenir ", conclut le souverain.

Sur le même sujet
Plus d'actualité