La réduction de la TVA sur l’électricité enrichit surtout les très riches

Une nouvelle étude réalisée en Flandre montre pourquoi la réduction de la TVA bénéficie surtout aux plus riches, beaucoup moins aux plus pauvres.

Illustration du prix de l'électricité
Illustration du prix de l’électricité @BelgaImage

La réductions de la TVA sur l’électricité allège principalement la facture des ménages les plus riches. Cela a été d’abord supposé – d’où les critiques de la Commission européenne sur la réduction de la TVA – mais cela ressort également d’une étude en Flandre du groupe de réflexion progressiste Minerva, écrit De Standaard. Il apparaît notamment que les Flamands les plus riches consomment 70 % d’électricité en plus que les plus pauvres. Les subventions générales pèsent donc principalement sur eux.

"Des mesures inefficaces"

L’analyse montre que l’écart de revenu se traduit également par de grandes différences dans la consommation moyenne d’électricité. Les habitants des quartiers les plus riches de Flandre consomment en moyenne 20 % d’électricité de plus que la moyenne flamande. Et les 5 % de Flamands qui vivent dans les quartiers les plus riches consomment 30 % de plus. À l’inverse, les 5 % de Flamands des quartiers les plus pauvres ont consommé en moyenne un quart d’électricité de moins en 2019 que la moyenne flamande. En d’autres termes, les Flamands les plus riches ont consommé en moyenne 70 % d’électricité en plus cette année-là que les Flamands les plus pauvres.

"Des mesures linéaires pour faire baisser les prix de l’électricité semblent inefficaces de ce point de vue. Le ‘bénéfice’ va souvent aux plus gros consommateurs, qui ont aussi les revenus les plus élevés, alors que ce sont justement les revenus les plus bas qui sont le plus durement touchés par la hausse des prix", déclare Matthias Somers du groupe de réflexion Minerva.

Sur le même sujet
Plus d'actualité