333 lauréats à l’examen d’entrée en médecine et dentisterie

Seuls 333 candidats, sur les 5486 délibérés, ont réussi la première épreuve de l'examen d'entrée en médecine et dentisterie, organisée le 5 juillet dernier. La seconde épreuve aura lieu le samedi 27 août prochain.

333 lauréats à l’examen d’entrée en médecine et dentisterie
© Belga Image

La première épreuve de l’édition 2022 – la dernière – de l’examen d’entrée aux études de médecine et de dentisterie en Fédération Wallonie-Bruxelles a enregistré un taux de proclamation de 6,07%, a indiqué jeudi l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (Ares). Le taux de réussite est légèrement plus élevé (7,91%), car il inclut des personnes non résidentes auxquelles un filtre de 30% est appliqué.

Sur les 5.486 personnes qui ont été délibérées, seules 333 ont réussi l’épreuve organisée le 5 juillet dernier.  Celle-ci évaluait huit matières réparties en deux catégories: quatre de nature scientifique (chimie, biologie, physique, mathématiques) et quatre autres relatives à la communication et à l’analyse critique de l’information. Pour réussir l’examen, il fallait obtenir une moyenne d’au moins 10/20 pour chacune des deux parties ainsi qu’un minimum de 8/20 pour chacune des huit matières. " On constate que la partie scientifique demeure en moyenne moins bien réussie que la partie relative à la communication et à l’analyse critique de l’information. En témoigne le taux de réussite particulièrement faible en physique, puisque seuls 19% des candidates et candidats ayant présenté l’examen ont obtenu au moins 8/20 dans cette matière" , commente Laurent Despy, administrateur de l’Ares. A titre de comparaison, la partie " communication " a été réussie par 96% des candidats.

La pénurie n’est "pas prête à disparaître" 

Les résultats " désastreux " poussent une nouvelle fois la Fédération des étudiants francophones (Fef) à s’inquiéter pour " la pénurie de médecins que l’on connait au niveau national " et qui " n’est pas prête à disparaitre ".  Comme de coutume, une seconde épreuve est prévue le samedi 27 août prochain, selon les mêmes modalités que le 5 juillet. Les inscriptions pour cette seconde épreuve s’ouvriront demain/vendredi et seront clôturées le 5 août.

Il s’agit cette année de la dernière édition de l’examen d’entrée aux études de médecine et de dentisterie, après cinq années de service. L’an prochain, la sélection prendra en effet la forme d’un concours. La réussite de l’épreuve ne suffira donc plus, il faudra se classer en ordre utile pour être autorisé à s’inscrire dans l’université de son choix. Pour la Fef, " ce choix, motivé par des arguments communautaristes, justifié par des considérations économiques sans fondement, n’est pas la solution pour lutter contre la pénurie de médecins" . Les résultats de la première session de l’examen d’entrée de cette année " prouvent" , selon elle, " qu’un tel système de concours effectuerait une sélection sur base de rien, basée non pas sur des résultats concrets, mais sur un chiffre décidé arbitrairement, qui met les enjeux politiques avant les intérêts des citoyens" .

Sur le même sujet
Plus d'actualité