Autoroutes: la tolérance des radars abaissée, voici la nouvelle limite de vitesse

Région après région, les radars autoroutiers belges vont changer de marge de tolérance pour la limite de vitesse.

Circulation chargée sur une autoroute
Illustration d’une circulation chargée sur une autoroute, le 8 juillet 2022 @BelgaImage

Jusqu’ici, les autorités belges se montraient assez tolérantes quant aux excès de vitesse sur les autoroutes. Les radars ne flashaient réellement qu’à 141 voire 147 km/h, alors que la limite est en théorie de 120 km/h. Désormais, c’est du passé. Dès maintenant, les autoroutes flamandes ont mis-à-jour leurs dispositifs et d’ici quelques semaines, la Wallonie va suivre.

Partout en Belgique d’ici fin août

Comme l’explique le porte-parole du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne dans "De Zondag", les radars tronçons flamands sont donc déjà paramétrés pour n’avoir plus qu’une tolérance de 129 km/h. Au sud du pays, il reste encore quatre radars tronçons à régler. Une fois cela fait, là aussi, c’est cette limite de 129 km/h qui fera loi partout. Cela devra être fait d’ici la fin août.

Ce changement n’arrive pas maintenant par hasard. Il découle directement d’un projet pilote mené en octobre 2021 sur sept autoroutes belges avec cette nouvelle marge de tolérance. Ce test servait surtout à savoir s’il était possible pour la police et le parquet de faire face à l’afflux prévu de dossiers dans ces circonstances. Il en est ressorti que les services responsables ne devraient pas avoir de problèmes particuliers, d’où la décision du ministère de la Justice d’appliquer cette mesure.

Une réduction de 10% en France… mais pas pour tout le monde

En France, il y a aussi du nouveau sur les autoroutes. Face à l’inflation, le gouvernement français avait demandé aux gestionnaires autoroutiers de faire un geste pour soutenir le pouvoir d’achat de leurs clients, aux péages en l’occurrence. Un appel depuis entendu par Vinci. Il s’agit d’un acteur majeur du secteur, la société possédant une grande partie des autoroutes payantes dans un large quart sud-ouest de l’Hexagone, mais aussi dans la région méditerranéenne.

Les vacanciers seront donc heureux d’apprendre que Vinci leur propose une réduction de 10% sur leurs dépenses de péage… ou du moins certains d’entre eux. Car pour avoir droit à cette faveur, il faut se plier à une règle qui exclu de fait les Belges. Il faut en effet non seulement posséder un badge de télépéage Ulys mais en plus y déposer des chèques-vacances, une aide financière typiquement française. La mesure pourra néanmoins bénéficier outre-Quiévrain à près de 4,5 millions de personnes qui pourront mettre sur leurs badges jusqu’à 250 euros, pour un gain maximal de 25 euros donc. Cette réduction entrera en vigueur dès le 14 juillet et sera valable jusqu’au 15 septembre. Petite consolation pour les Belges: Vinci précise que ses tarifs autoroutiers n’ont pas été affectés par l’inflation, malgré les pertes pour la société. Une initiative dont tout le monde pourra en profiter, en l’occurrence.

Sur le même sujet
Plus d'actualité