Vivaldi: un barbecue chez De Croo pour calmer les tensions

La réforme des pensions ne cesse de provoquer des tensions au sein du gouvernement fédéral. De Croo a la solution pour éteindre le feu: un barbecue chez lui.

lalieux
Karine Lalieux et le PS au coeur des tensions. © BelgaImage

Comme l’indique la presse vendredi matin, les ministres du gouvernement fédéral se retrouvent ce vendredi en soirée au domicile du Premier ministre Alexander De Croo, à Brakel en Flandre orientale. Le but? Calmer le jeu et avancer sur la réforme des pensions, après la sortie incendiaire de la secrétaire d’État au Budget Eva De Bleeker (Open Vld) jeudi, dirigée contre les socialistes et la ministre des Pensions Karine Lalieux.

" J’espère que le vin et la bonne viande vont faire du bien ", lâche le président de l’Open Vld Egbert Lachaert vendredi matin au micro de Bel RTL. Affirmant que la sortie d’Eva De Bleeker n’avait pas été discutée au niveau du parti, il a laissé entendre qu’un accord sur les 4 éléments de réforme des pensions qui sont sur la table " pourrait aboutir samedi ".

Parmi ces éléments, la question de la quantité de travail effectif qu’il faut avoir emmagasinée pour avoir accès à la pension minimum. Egbert Lachaert a répété la position des libéraux : " au moins 20 ans " de travail effectif pour y accéder. Mais cela ne devrait pas forcément être du travail à temps plein, ajoute-t-il, car il y a une volonté de tenir compte des nombreux travailleurs (nombreuses femmes, entre autres) qui mènent une carrière à temps partiel. Quant à des mesures d’aide supplémentaires aux ménages pour faire face aux coûts de l’énergie, ce sera " trop cher pour le budget ", estime-t-il. " Je crois qu’il faut être honnête, l’hiver sera dur ".

Tensions entre Lalieux et De Bleeker

Dans les pages du Soir et du Standaard, la secrétaire d’État au Budget Eva De Bleeker (Open Vld) a critiqué l’action (ou plutôt l’inaction, selon elle) des socialistes sur ce dossier, affirmant dans les grandes lignes que si le PS ne s’active pas pour une véritable réforme des pensions, c’est tout le plan de relance de la Belgique qui sera menacé.

Une sortie que la ministre socialiste des Pensions n’a pas appréciée. Via communiqué de son cabinet, elle a réagi: " La secrétaire d’État est-elle contre l’indexation des pensions alors que l’inflation atteint des sommets? Est-elle contre un revenu digne pour les millions de pensionnés de notre pays? Oui, le nombre de pensionnés augmente, c’est une tendance connue depuis des années! Que veut Mme De Bleeker? Que l’on revienne sur les acquis de ce gouvernement qui a investi massivement dans la revalorisation des pensions? Que l’on diminue le revenu des pensionnés pour compenser cette hausse de leur nombre? Ca sera sans moi et sans les socialistes! "

Sur le même sujet
Plus d'actualité