Comment rendre Bruxelles plus propre? Les annonces d’Alain Maron

Les diverses mesures du plan clean.brussels devraient entrer en vigueur en novembre, indique le ministre de la Propreté publique Alain Maron.

Bruxelles propreté clean.brussels Alain Maron amendes poubelles
Alain Maron @BELGAIMAGE

Le gouvernement bruxellois planche sur une stratégie baptisée clean.brussels pour rendre la Région plus propre, de manière durable. Les diverses mesures de ce plan devraient entrer en vigueur en novembre, après adaptation en fonction de l’avis que les communes bruxelloises – en charge du nettoiement de 80% des voiries de la capitale – auront remis entretemps, indique mardi le ministre de la Propreté publique Alain Maron.

Adoptée en première lecture le 9 juin par les ministres bruxellois, cette stratégie vise à compléter le travail des équipes de nettoiement de mesures pour éviter les salissures avant qu’elles ne se produisent.

Clean.brussels propose ainsi des solutions pour prévenir la salissure générée par la collecte des sacs poubelles ménagers, garantir la propreté à proximité des zones de travaux et réduire la présence au sol de déchets sauvages, notamment par l’installation de nouvelles corbeilles et cendriers, et la promotion des alternatives réutilisables.

Répression systématique des incivilités

Cette stratégie entend aussi éviter que les encombrants ne se transforment en dépôts clandestins, notamment par la multiplication des points de collectes, locaux et mobiles; Il y est question de responsabiliser le grand public, notamment par l’éducation dans les écoles et la désignation d’ambassadeurs de la propreté.

Il s’agit aussi d’améliorer la gestion des plaintes et assurer la répression systématique des incivilités, notamment en mettant en place la perception immédiate des amendes et en renforçant l’usage des caméras.

Pour soutenir les communes dans leur rôle aux côtés de la Région, pour maintenir la propreté dans l’espace public, le gouvernement bruxellois vient de débloquer un nouveau budget de 2,5 millions d’euros pour financer des projets visant à améliorer la propreté dans les quartiers. La Région met sur la table une nouvelle méthode de collaboration structurelle pour que les acteurs publics gagnent en efficacité, a encore indiqué Alain Maron, par voie de communiqué.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité