DéFI propose d’élargir Bruxelles aux communes de la périphérie

DéFI voudrait organiser des référendums dans un maximum de communes entourant Bruxelles pour édicter lesquelles voudraient ou pas rejoindre la capitale.

François De Smet à Bruxelles
François De Smet le 29 mars 2019 à Bruxelles @BelgaImage

DéFI propose d’élargir Bruxelles aux communes de la périphérie. Dans ce cadre, le parti fédéraliste francophone souhaite organiser, des référendums dans les communes de la ceinture flamande sur une éventuelle adhésion à la Région bruxelloise, lit-on mardi dans l’édition bruxelloise de La Dernière Heure.

"Les francophones de la périphérie se sentent abandonnés"

À deux ans des élections, le parti amarante vient ainsi de réactualiser sa doctrine institutionnelle avec la réaffirmation de positions fortes par rapport à la périphérie. "On pense que les populations des communes autour de Bruxelles doivent un jour être consultées sur leur avenir. Ce qui n’a jamais été le cas", dénonce son président François De Smet. "Les francophones de la périphérie se sentent abandonnés. Il y a une démobilisation depuis la scission de (l’arrondissement électoral, NDLR) BHV. Or, selon nous, ces habitants doivent pouvoir se prononcer sur la Région (Bruxelles ou Flandre) à laquelle ils veulent appartenir".

Ces consultations populaires concerneraient toutes les communes qui entourent Bruxelles, et à tout le moins les six communes à facilités. Le président de DéFI prône aussi la réduction du nombre de députés bruxellois et le changement des règles de répartition francophones-néerlandophones dans la capitale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité