À chaque âge sa manière de consommer les réseaux sociaux

Les ados sont les plus vulnérables en ligne. Les autorités ont lancé un plan d’éducation via l’école. Les adultes devraient s’en inspirer...

Social medias @Unsplash
Social medias @Unsplash

Les moins de 25 ans

Le prince héritier TikTok
Le réseau social chinois s’est imposé auprès des jeunes en trois ans seulement. 63 % des moins de 25 ans l’utilisent quotidiennement. Ils utilisent toutefois d’abord Instagram (83 %), YouTube (70 %) et Snapchat (66 %). “Instagram a peut-être atteint un plafond”, commente l’économiste en chef de Comeos Wim van Edom, qui travaille sur le nouveau baromètre des médias sociaux.

Des jeunes influencés
Le principal enseignement du baromètre est le suivant: 87 % des jeunes âgés entre 16 et 24 ans suivent des influenceurs. En moyenne, ils en likent chacun quatre quotidiennement.

Le pouvoir du marketing
Un jeune sur 3 qui suit des influenceurs a acheté un produit grâce à ceux-ci au cours du dernier trimestre. Le baromètre montre également que les stars du Net incitent les jeunes à rechercher plus d’informations sur une marque (56,7 %) ou à suivre une marque sur les réseaux sociaux (40,1 %).

Éduquer pour mieux scroller
Pour réagir correctement face à ce marketing d’influence, l’éducation aux nouveaux médias est essentielle. La Fédération Wallonie-Bruxelles a en décembre dernier lancé un plan de 62 actions à mener via l’école. La sensibilisation à l’impact écologique de l’utilisation du numérique y est notamment centrale.

Les plus de 25 ans

Facebook le roi déchu
Les parents n’ont de leur côté pas encore pris le train du changement. Leur réseau social favori reste Facebook. 75 % des plus de 25 ans l’utilisent quotidiennement. “D’autres réseaux sociaux comme TikTok, Snapchat et Instagram sont clairement plus utilisés par les moins de 40 ans que par les plus de 40 ans. Il existe encore une différence significative entre les moins de 30 ans et les plus 30 ans en termes de fréquence d’utilisation”, nuance Wim van Edom. À l’inverse, 1 jeune sur 3 seulement utilise encore Facebook.

Des moins jeunes (un peu moins) influencés
4 adultes sur 10 sont abonnés à des influenceurs. Les moins de 30 ans seraient plus enclins à suivre leurs idoles des réseaux que les babyboomers. En moyenne, un adulte suit deux stars du Web.

La résistance commerciale
La moitié (54,3 %) des adultes qui suivent des influenceurs finit par rechercher des informations supplémentaires sur les marques et 39, % suivent des marques par l’intermédiaire d’une personnalité digitale. Bien que plus résistants, ils ne sont pas pour autant imperméables au marketing.

Informer et sensibiliser
Les influenceurs jouent aussi un rôle d’information et de sensibilisation. Ils pousseraient les Belges, jeunes et moins jeunes, à faire davantage d’exercice, à manger mieux et à soigner leur santé mentale, voire à chercher de l’aide.

Sur le même sujet
Plus d'actualité