Les perturbations attendues à l’aéroport de Zaventem cet été

Attente, annulations, last minute... L'aéroport de Zaventem s'attend à un été très chargé, mais assure qu'il n'y aura pas de chaos.

aéroport de Bruxelles
© BelgaImage

Brussels Airport s’attend à avoir pas mal de passagers transitant par l’aéroport durant l’été prochain, qu’il prédit dès lors comme " très chargé ". Il n’y aura par contre " pas de chaos ", y assure-t-on lundi, comme cela a été le cas récemment à Amsterdam-Schiphol, submergé par une forte affluence à l’occasion des vacances de printemps,

Selon un sondage sur les perspectives pour cet été mené par ACI Europe, l’association professionnelle européenne des aéroports, deux tiers de ces derniers s’attendent à ce que davantage de vols soient retardés. Cela en raison du manque de personnel dans les aéroports pour traiter les bagages et les passagers. Pendant la crise du coronavirus, de nombreux emplois y ont en effet été perdus mais, maintenant qu’il y a de nouveau beaucoup de travail, il est difficile de trouver de nouveaux collaborateurs, " dans un marché du travail très tendu dans toute l’Europe ". En outre, 16% des aéroports s’attendent à ce que le nombre d’annulations de vols augmente également et plus d’un sur trois pense que les problèmes de personnel se poursuivront après la saison estivale.

Du côté de Brussels Airport, le message ne se veut pas aussi alarmiste. Quelque 1.200 emplois y sont vacants sur l’ensemble du site aéroportuaire, mais tous ne concernent pas les activités opérationnelles, explique sa porte-parole Nathalie Pierard. Les compagnies, les prestataires de service et les bagagistes ont l’habitude de voir transiter un grand nombre de passagers durant l’été et, via un monitoring et une anticipation des données disponibles, sont en mesure de s’adapter, notamment en recourant à des intérimaires ou à des étudiants.

Moins de last minute, plus de files

Il apparait déjà que le phénomène des réservations en dernière minute sera beaucoup moins prononcé cet été qu’il ne l’a été lors du congé de détente (Carnaval) et des vacances de printemps (Pâques). Le relâchement des mesures corona dans une bonne partie du monde a en effet poussé les réservations à la hausse.

L’aéroport s’attend pour le moment à avoisiner les 75% de capacité par rapport à l’été record de 2019. Il dit pouvoir accueillir encore des passagers en plus, tout comme des compagnies aériennes d’ailleurs.

Brussels Airport n’exclut toutefois pas des files d’attente ponctuelles, lors de certains jours très prisés, et invite donc les passagers à venir bien à temps à l’aéroport. Des actions et campagnes de sensibilisation à cet effet sont prévues à l’approche des grandes vacances.

Sur le même sujet
Plus d'actualité