Jan Fabre condamné par la justice belge

Ce vendredi 29 avril 2022, l'artiste belge Jan Fabre a été reconnu coupable pour une partie des faits qui lui étaient reprochés.

Jan Fabre au Musée de l'Hermitage
Jan Fabre au vernissage de son exposition au Musée de l’Ermitage, le 21 octobre 2016 @BelgaImage

L’artiste et metteur en scène Jan Fabre a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour faits de violences, brimades et harcèlement sexuel au travail et attentat à la pudeur. Certaines des infractions dont il était accusé ont été déclarées prescrites. Plusieurs parties civiles, dont l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, ont obtenu des dommages et intérêts.

Jan Fabre absent

Fabre ne devrait donc pas effectivement aller en prison, à moins qu’il ne soit à nouveau condamné dans les cinq prochaines années. Le tribunal estime que six des douze chefs d’inculpation contre Jan Fabre sont avérés. Il a été acquitté pour un septième, ce qui signifie également que cinq autres faits sont prescrits.

Jan Fabre est également privé de ses droits pendant cinq ans et doit verser des dommages et intérêts aux parties civiles des infractions pour lesquelles il a été condamné. L’homme encourait une peine de trois ans de prison ferme pour des faits au sein de la compagnie Troubleyn et attentat à la pudeur sur une personne. L’artiste n’était pas présent à l’audience vendredi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité