Accusations d’agressions sexuelles: Carl De Moncharline ne sera pas poursuivi

Le procureur général du parquet de Bruxelles a confirmé que d'après leur enquête, Carl De Moncharline ne sera pas poursuivi pour agressions sexuelles.

Carl De Moncharline en 2017
Carl De Moncharline, en 2017. (@Belga Image)

Figure célèbre du monde de la nuit bruxellois, Carl De Moncharline avait été accusé d’avoir agressé sexuellement plusieurs femmes dans différentes boites de nuit de la capitale, notamment dans un reportage de la RTBF fin mars, ainsi que sur les réseaux sociaux.

D’après les informations de Bruzz ce lundi, il ne sera pas poursuivi. Après enquête, le parquet de Bruxelles a rejeté les différentes plaintes. C’est le procureur général qui confirme l’information.

On ne sait pas à l’heure actuelle comment l’enquête s’est déroulée, mais il avait été annoncé qu’elle comprendrait des preuves récoltées via caméras de surveillances, traces biologiques et témoignages.

À la tête de plusieurs boites de nuit et bars au long de sa carrière, Carl De Moncharline était dernièrement directeur de L’Impérial, près de la place Poelart. Début avril, alors que l’enquête débutait, il avait été licencié de l’établissement.

L’accusé continue de nier ce qui lui est reproché et a même déposé plainte pour diffamation. Il a répondu à nos confrères de Bruzz qu’il était "ravi d’entendre [qu’il ne serait pas poursuivi]" et qu’il savait "que les plaintes étaient mensongères".

Sur le même sujet
Plus d'actualité