Manifestation nationale: voici les perturbations attendues

Le front commun syndical mènera ce vendredi, dans plusieurs villes du pays, diverses actions pour "de meilleurs salaires". Des perturbations sont attendues dans les transports en commun.

Bus Stib, TEC et De Lijn
© Belga Image

Ce vendredi 22 avril, le front commun syndical (CSC, FGTB et CGSLB) manifestera aux quatre coins de la Belgique. Il demandera "de meilleurs salaires" et contestera la loi de 1996 sur la formation des salaires, accusée de "verrouiller" le pouvoir d’achat dans un contexte d’inflation galopante et de prix de l’énergie exorbitants.

À Bruxelles, les organisations syndicales se rassembleront rue Ravenstein, devant le siège de la Fédération des entreprises de Belgique. "Des perturbations au niveau de la circulation des trams, bus et métros sont attendues en raison de la participation d’une partie du personnel de la STIB. Le passage du cortège aura un impact sur la circulation de plusieurs lignes de tram et de bus", prévient la société de transports bruxelloise.

Le réseau de la Stib, ne connaissant pas l’ampleur des perturbations, invite les voyageurs à prévoir des alternatives pour se déplacer demain.

Perturbations également en Wallonie. Le TEC assure que tout son réseau risque d’être impacté. Les voyageurs pourront se tenir informés de la situation via la page Facebook du TEC ou en contactant le call center de leur région. Toute la Flandre se prépare aussi à des perturbations sur le réseau De Lijn.

Seuls les trains de la SNCB devraient rouler normalement. Aucun préavis de grève n’a été déposé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité