Pénurie de travailleurs: Brussels Airport inquiet pour les vacances d’été

Vu le manque de personnel actuel, le patron de l'aéroport de Zaventem craint de conséquences sur les vols et l’organisation de l’aéroport cet été.

Pénurie de personnel à Zaventem
(@Belga)

Les entreprises actives à l’aéroport de Zaventem (Brussels Airport) éprouvent d’énormes difficultés à recruter le personnel qu’elles recherchent, le nombre d’emplois vacants dépassant les 1.000 unités. "Dans le pire des cas, cela pourrait avoir des conséquences sur les opérations durant cet été", a mis en garde mardi le patron de l’aéroport, Arnaud Feist.

Le CEO de Brussels Airport Company parle d’une grave pénurie de travailleurs et travailleuses à l’aéroport, avec plus de 1.000 postes à pouvoir actuellement. "Cela signifie que nous connaîtrons une période vraiment difficile durant cet été, lorsqu’il y aura beaucoup plus d’activités qu’aujourd’hui, si nous éprouvons encore à ce moment-là autant de difficultés à trouver les bonnes personnes".

Les emplois vacants concernent divers jobs, allant de serveur horeca à bagagiste en passant par ingénieur et pilote. "On ne les trouve pas", résume Arnaud Feist. "Dans le pire des cas, si par exemple nous ne trouvons pas assez de bagagistes, cela pourrait avoir des répercussions opérationnelles".

L’exploitant du premier aéroport belge va faire le maximum dans les prochains mois pour recruter, en organisant, notamment, des salons de l’emploi.

Selon son CEO, Brussels Airport procure de l’emploi, directement ou indirectement, à quelque 64.000 personnes.

Le fait qu’il y a autant d’emplois vacants est tout de même le signe que la situation s’est améliorée après la crise sanitaire, qui avait mis le secteur aérien quasi à l’arrêt. "Cela va dans la bonne direction. Nous sommes actuellement à environ deux tiers de l’activité par rapport à la période pré-corona".

Si les voyages de loisirs et vacances ont retrouvé de belles couleurs, le segment des voyages d’affaires traîne encore quelque peu la patte. "La période septembre-octobre, avec traditionnellement beaucoup de voyages d’affaires, sera un test important", selon M. Feist.

La reprise du trafic passagers, combinée à un trafic de marchandises qui tourne bien, devrait permettre à Brussels Airport Company de renouer avec un résultat financier "légèrement positif" en 2022, après deux années dans le rouge en raison de la crise sanitaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité