4e dose de vaccin covid: le calendrier se précise

Les pensionnaires des maisons de repos et les personnes de plus de 80 ans pourraient obtenir avant l’été une dose supplémentaire de vaccin contre le Covid-19, après en avoir discuté avec leur médecin traitant.

4e dose rappel vaccin covid-19 Belgique 80 ans maisons repos âge
@BELGIMAGE

Depuis le 1er février, les personnes immunodéprimées peuvent recevoir leur second rappel (4e dose) dans le centre de vaccination de leur choix, sans rendez-vous ou invitation. Pour le reste de la population, le scénario visé par la Task Force vaccination implique que ce second rappel soit administré à partir de septembre/octobre.

Jeudi matin, Sabine Stordeur, la coresponsable de la Task Force était l’invitée de Matin Première. Elle a expliqué que qu’il ne devrait pas y avoir de 4e dose avant la fin de l’été ou le début de l’automne. Deux exceptions, toutefois : les personnes de plus de 80 ans ou vivant dans une maison de retraite pourraient obtenir une dose supplémentaire de vaccin avant l’été, après en avoir discuté avec leur médecin traitant.

"Le Conseil supérieur de la santé (…) a recommandé de ne pas administrer de manière systématique une quatrième dose aux personnes très âgées de 80 ans et plus avant l’été. Mais bien de le faire sur une base individuelle, en fonction justement de la fragilité de certaines personnes ou du poids de certaines comorbidités", a détaillé Sabine Stordeur.

Même principe pour les résidents des maisons de repos, qui pourraient recevoir une nouvelle dose après discussion avec un médecin. Pour ces publics, la campagne pourrait idéalement commencer vers la mi-mai.

Et pourquoi pas avant 80 ans?

En France, la 4e dose est administrée à partir de 60 ans. Chez nous, la campagne visera principalement les 80 ans et plus. Sabine Stordeur a également expliqué les raisons de cette différence: "Chaque pays a adopté un critère d’âge en fonction de sa situation épidémiologique propre. En Belgique, les données de Sciensano montrent que les hospitalisations concernent majoritairement des personnes qui dépassent largement 75 ans et qui ont en moyenne deux comorbidités. Donc, il n’était pas nécessaire pour nous d’envisager d’administrer une quatrième dose à un groupe plus jeune (…)Il est possible de réviser ses recommandations, même encore avant l’été", a-t-elle précisé.

La conférence interministérielle santé de ce mercredi 20 avril devrait officialiser le nouveau calendrier de la campagne de rappel.

Sur le même sujet
Plus d'actualité