La Belgique augmente son budget Défense d’un milliard d’euros

La Belgique consacrera, en plus des efforts budgétaires déjà revus à la hausse, un milliard d'euros supplémentaires à la Défense au cours de cette législature, a annoncé jeudi le Premier ministre Alexander De Croo, en marge d'un sommet extraordinaire de l'Otan convoqué à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

De Croo à l'Otan
Belga

" Il est clair que nous allons devoir investir davantage dans la défense pour faire face à une situation dans laquelle une guerre en Europe. Un choc pour une génération qui pensait qu’un tel conflit était devenu inimaginable sur le Vieux Continent ", a affirmé le chef du gouvernement fédéral. Il s’exprimait lors d’une conférence de presse au siège de l’Otan, en compagnie de ses ministres des Affaires étrangères et de la Défense, Sophie Wilmès et Mme Dedonder.

Selon lui, " hier (mercredi) le gouvernement (en fait le comité ministériel restreint, qui rassemble les principaux ministres de l’exécutif fédéral, ndlr) a décidé de consacrer un milliard d’euros " de plus à la Défense pour la période 2022-2024, en plus des investissements à hauteur de dix milliards d’euros décidés fin janvier en vertu du plan STAR (" Security, Technology, Ambition, Resilient ") présenté par la ministre de la Défense.

Une hausse de 10%

" C’est une hausse de 10% " qui servira notamment à augmenter le niveau de préparation et de réactivité de la Défense, a ajouté le Premier ministre.
En vertu du plan STAR, l’accroissement des moyens budgétaires pour le département de la Défense doit atteindre 1,54% du Produit intérieur brut (PIB) à l’horizon 2030 – alors que l’Otan réclame à ses Etats-membres de tendre vers les 2% d’ici 2024 . Le budget 2022 de la Défense s’élève à 4,2 milliards d’euros et croîtra vers 6,9 milliards d’euros d’ici 2030.

Mais de nombreux responsables politiques belges, qu’ils soient de la majorité gouvernementale ou de l’opposition, ont fait valoir que cet effort était insuffisants, un message reçu 5 sur 5 par le gouvernement. Selon Mme Dedonder, le montant d’un milliard d’euros libéré servira à augmenter à court terme le niveau de préparation et de réactivité de l’armée dans le contexte de la guerre en cours en Ukraine, de l’activation par l’Otan de sa force de réaction rapide et de l’évolution incertaine du contexte géostratégique.

Transformation du département Défense

Cette enveloppe permettra une hausse du budget de la Défense de 450 millions d’euros en 2022 – une augmentation de plus de 10% cette année -, et de 275 millions pour les années 2023 et 2024, a précisé l’entourage de Mme Dedonder.

Cette enveloppe supplémentaire permet l’injection de moyens sur des priorités, comme la reconstitution des stocks de munitions, l’amélioration de la disponibilité opérationnelle des systèmes d’armes (comme la flotte de véhicules blindés), l’équipement et la protection des soldats, le renseignement et la cybersécurité et l’amélioration des Infrastructures et la résilience, a-t-on précisé de même source en rappelant la volonté de la ministre d’oeuvrer à la " reconstruction " et à la " transformation " du département de la Défense pour répondre aux défis contemporains, également dans un cadre européen.

Sur le même sujet
Plus d'actualité