Drame de Strépy: les nouvelles informations de ce lundi

On en sait un peu plus sur Paolo et Nino, les deux passagers de la voiture qui a causé le drame de Strépy-Bracquegnies ce dimanche.

Drame de strépy
La population de Strépy rend hommage aux disparus. (@Belga Image)

Cela fera bientôt que 48h que le village de Strépy-Bracquegnies, dans la commune de La Louvière, est sous le choc. Ce dimanche, une voiture a foncé dans le cortège d’un groupe carnavalesque qui marchait au petit matin dans la rue des Canadiens, causant 6 morts et plus d’une vingtaine de blessés.

Ce lundi soir, on connait désormais un petit plus de détails sur ce drame.

Notamment que le parquet de Mons a déjà pu éliminer la piste d’un attentat terroriste. Lorsqu’ils ont été interpellés, les deux passagers " étaient à côté de leur véhicule et étaient occupés à téléphoner… À des proches peut-être, on doit vérifier cela. Mais oui, ils étaient en état de choc. Comment voulez-vous qu’il en soit autrement ? Un corps se trouvait dans l’habitacle de leur voiture et un autre qui se trouvait à travers le pare-brise explosé… ", a raconté le procureur général de Mons à Sudinfo.

Témoignages et alcoolémie

Les deux personnes à bord de la voiture, Paolo et Nino, deux cousins trentenaires, se sont aussi exprimés pour la première fois depuis le drame via leurs avocats. Le dénommé Paolo a indiqué qu’il conduisait au moment des faits, mais ne comprend pas ce qu’il s’est passé. " C’est tout sauf volontaire ", a indiqué son avocat à la DH. Selon lui, le prévenu est " complètement anéanti ", " en étant de choc " et  " ne s’explique pas ce qu’il s’est passé ". Il n’aurait plus que " des souvenirs parcellaires " et " réserve ses explications à la juge d’instruction ". D’après les infos de la RTBF, les résultats des premiers tests toxicologiques indiquaient 0,29mg/litre d’air expiré pour Paolo, soit une intoxication alcoolique légère, la limite étant à 0,21mg.

Son passager, Nino, " choqué et bouleversé ", " dormait au moment des faits et a été réveillé par les chocs ", a déclaré son avocat à RTL Info. " Ayant consommé plusieurs verres d’alcool, il était conscient de ne pas pouvoir conduire ".

Toujours selon son conseil, il s’agit " d’un accident de roulage " sans aucune intention.

Les blessés

Outre les six personnes décédées sur place, le pronostic vital d’une dizaine de blessés a été engagé. Ces derniers ont été emmenés vers différents hôpitaux de la région, décrit Sudinfo. Du côté de Tivoli, " un patient se trouvait encore, ce lundi, dans l’unité des soins intensifs. Les trois autres sont répartis dans d’autres unités qui correspondent à leurs blessures ", a déclaré la porte-parole du CHU. A l’hôpital de Jolimont, deux des trois patients sont aux soins intensifs et aucun n’est encore considéré hors de danger.

Sur le même sujet
Plus d'actualité