Une voiture fonce dans la foule au carnaval de Strépy: le bilan monte à 6 morts

Une voiture a foncé dans la foule qui s'était rassemblée pour assister au ramassage des Gilles dimanche vers 5 heures lors du carnaval de Strépy-Bracquegnies (La Louvière). Selon un nouveau bilan, il y a 6 décès, 10 blessés graves et près de 27 plus légers. 70 personnes ont été impliquées dans ce drame.

Strépy
Belga

" Une voiture qui roulait à vive allure a foncé dans la foule qui s’était rassemblée pour assister au ramassage des Gilles. Le conducteur a ensuite poursuivi sa route, mais nous l’avons intercepté ", a indiqué le bourgmestre. Le plan d’urgence communal a été déclenché. " Nous avons mis la salle de sport communale à disposition des familles et le service d’assistance aux victimes a également été activé ", précise Jacques Gobert. Un point presse sera organisé dans la matinée.

Le Bourgmestre de La Louvière, visiblement très ému, a évoqué " une catastrophe " dans le cadre " du premier carnaval d’après le confinement ". " Le carnaval commençait par le ramassage des Gilles ", a expliqué Jacques Gobert. " Le groupe, Gilles et accompagnants, était constitué de 150 à 200 personnes quand ils sont sortis de la salle omnisports de Strépy. Au moment où le groupe a bifurqué dans la rue des Canadiens, une voiture venant de l’arrière à grande vitesse a littéralement pulvérisé un nombre important de personnes ".

Deux personnes interpellées

Divers devoirs d’enquête ont déjà eu lieu, a indiqué le substitut du procureur du Roi de Mons Damien Verheyen en conférence de presse. Une reconstitution aura lieu afin de déterminer le trajet exact du véhicule " et de déterminer le mobile " qui a foncé dans la foule dimanche matin lors du carnaval de Strépy-Bracquegnies (La Louvière).

" Dans l’état actuel de l’enquête, on sait qu’un véhicule a foncé dans un groupe de ramassage. La voiture était occupée par deux personnes qui ont été interpellées. Elles sont respectivement nées en 1988 et 1990, originaires toutes les deux de La Louvière ", a ajouté le substitut. Les deux personnes n’étaient pas connues des services pour des faits similaires. Une juge d’instruction a été saisie du chef de meurtre. " Dans l’état actuel de l’enquête, la piste terroriste n’est pas privilégiée ", a-t-il ajouté.

Invitation à arrêter le carnaval

La ville de La Louvière avait officiellement lancé sa période de carnaval au début du mois de mars après le passage en code jaune du baromètre sanitaire. Les festivités carnavalesques n’avaient pas eu lieu en 2020 et 2021 en raison de la crise sanitaire. Le carnaval de Strépy-Bracquegnies devait commencer le 20 mars et se poursuivre les 21 et 22 mars.

La Ville de La Louvière a déclenché le Plan d’urgence communal (PUIC). Le parquet de Mons est descendu sur les lieux du drame en début de matinée. " A l’heure actuelle, les différents présidents des sociétés ont choisi de poursuivre le carnaval ", ont indiqué les autorités louviéroises. " Les moments officiels, notamment la remise des médailles et les feux d’artifice, prévus ce dimanche sont, eux, annulés ".

Le bourgmestre de La Louvière invite les sociétés folkloriques à arrêter le carnaval de Strépy-Bracquegnies qui devait se dérouler ce dimanche, a-t-il déclaré en conférence de presse. " Elles ont bien compris le sens de notre demande. A 11h00, il devait y avoir un rondeau dans le coeur du village. Il se tiendra, mais il sera sobre. A l’issue de ce rondeau, les festivités cesseront. "

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité