Des féministes affichent leur mécontentement face à une statue de Jan Fabre à Namur

Un collectif de féministes a mené mardi matin une action d'affichage sauvage pour dénoncer la présence d'une œuvre de Jan Fabre à la Citadelle de Namur.

Jan Fabre féminisme droit femmes lutte 8 mars citadelle Namur
À Namur, le 8 mars @BELGAIMAGE

Elles considèrent que la statue représentant une tortue n’y a pas sa place, compte tenu du fait que l’artiste est accusé d’attentat à la pudeur et de harcèlement sexuel, ont-elles expliqué. La date du 8 mars n’a pas été choisie par hasard par le collectif, puisqu’il s’agit de la Journée internationale des droits des femmes. " Résolution 8/3/2022: avoir la confiance en soi d’un mec cis médiocre" , peut-on lire sur le collage réalisé par les féministes juste sous la tortue, sur les remparts de la Citadelle. " Cis " désignant cisgenre, ce qui signifie que la personne s’identifie au genre qui lui a été attribué à la naissance. Ce slogan féministe connu est notamment repris par Pauline Harmange, autrice du livre " Moi les hommes, je les déteste ".

En outre, les militantes réclament que la statue soit enlevée par la Ville de Namur, même si la présomption d’innocence est toujours de mise à ce stade du procès de l’artiste anversois. " Dans le doute, cela donne une mauvaise image de Namur ", ont-elles regretté, estimant également que les personnalités ont généralement droit à un traitement de faveur de la part de la Justice. Plus généralement, les membres du collectif féministe estiment que les représentations exposées dans l’espace public devraient faire l’objet d’un débat " afin qu’elles soient plus en phase avec les valeurs d’une société qui se veut égalitaire ".

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité