Des milliers de personnes à Bruxelles contre la guerre en Ukraine (photos)

Comme ailleurs en Europe, une marche de solidarité avec le peuple ukrainien a lieu à Bruxelles. Ils sont 3.500 selon un décompte provisoire de la police.

Des milliers de personnes à Bruxelles contre la guerre en Ukraine (photos)
Belga

L’organisme Promote Ukraine a lancé une grande marche " Stand with Ukraine " en soutien au peuple ukrainien ce dimanche à Bruxelles. Des actions devant être menées devant l’ambassade de Russie à Uccle ont quant à elles été annulées. Selon un décompte provisoire de la police, environ 3.500 personnes étaient rassemblées sur le coup de 13 heures pour se mettre en marche.

La marche a démarré au boulevard Albert II – boulevard d’Anvers et suivra ensuite le parcours Botanique – Bisschoffsheim – Madou – Av. des Arts – Rue Joseph II – Chée d’Etterbeek avec arrivée prévue à 17 heures place Jean Rey.

Belga

Des slogans sur des pancartes comme " Stop à la guerre ", " Europe, sois courageuse, agis maintenant " ou " Fermez le ciel " ressortaient de la foule, colorée par des drapeaux ukrainiens et d’autres de pays d’Europe de l’Est. Des personnes portaient des fleurs jaunes entourées de rubans bleus. " Russes, rentrez chez vous ! ", a scandé la foule.

" Soutenez l’Ukraine par tous les moyens possibles ", a plaidé Yana Brovdiy, une des organisatrices, membre de l’organisme Promote Ukraine. " Les Ukrainiens ne veulent pas devenir des réfugiés en Europe. Ils veulent se défendre et garder leur pays. "

Belga

De nombreux ressortissants ukrainiens étaient présents, parmi lesquels Maria 38 ans. " Notre principale demande est de fermer le ciel. Mes parents qui sont pensionnés travaillaient dans une centrale nucléaire au sud (Konstantinovka). Ils vivent toujours à proximité et mon père qui est malade ne peut pas quitter le pays. On craint actuellement le même type d’attaque qu’il y a eu contre la centrale de Zaporijjia. C’est fou… Je suis sûre que si on ferme le ciel, la guerre pourrait rapidement prendre fin ", a-t-elle espéré.

Belga

Des Belges comptaient aussi parmi la foule cosmopolite. " Voir ces gens qui perdent tout, ces maisons de village rasées pour rien, c’est insoutenable… " , a partagé Pierre Demaret, un ancien recteur de l’Université libre de Bruxelles (ULB). " Je n’étais plus venu manifester depuis très longtemps. À 18 ans, j’avais fait des manifestations contre la guerre au Vietnam. Cela fait remonter beaucoup de choses pour notre génération dorée. Pour la première fois dans l’histoire de l’Europe, on approchait d’un siècle sans guerre. On est dans un moment de bascule ", a-t-il estimé. " Toute l’Europe va se réarmer. (…) Poutine apparaît isolé et s’est isolé de plus en plus lui-même, mais le risque d’effet boule de neige est important ", a-t-il craint.

Belga

Belga

Belga

Belga

Belga

Belga

Belga

Belga

Sur le même sujet
Plus d'actualité