La Belgique ferme son espace aérien aux compagnies russes

Après la Finlande, le Danemark, la Pologne ou encore l'Allemagne, la Belgique ferme, elle aussi, son espace aérien à toutes les compagnies russes.

La Belgique ferme son espace aérien aux compagnies russes
© Belga Image

La Belgique va fermer son espace aérien aux avions russes, a indiqué dimanche sur Twitter le Premier ministre, Alexander De Croo. " Nos cieux européens sont des cieux ouverts. Ils sont ouverts pour ceux qui relient les gens les uns aux autres pas pour ceux qui cherchent à les agresser brutalement ", a-t-il déclaré.

Le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet, a pour sa part écrit sur Twitter que l’Europe " doit isoler économiquement la Russie, au niveau financier, mais aussi dans les airs ". " Nous nous coordonnons avec nos collègues européens sur le sujet ". " Il s’agit d’une décision politique. C’est à présent à la Direction générale du Transport Aérien (DGTA) de l’exécuter ", a précisé le porte-parole du ministre Gilkinet, sans pouvoir dire quand la mesure sera effective. " Des décisions sont par ailleurs en cours au niveau européen afin d’interdire le survol des avions russes sur tout le territoire du Vieux Continent ", a-t-il ajouté.

La Finlande, le Danemark, la Roumanie, l’Estonie, la Pologne, la République tchèque, la Bulgarie et l’Allemagne avaient précédemment annoncé fermer leurs espaces aériens aux avions russes. Le trafic aérien russe se retrouve dès lors face à une très vaste zone de non-survol en Europe, contraignant à d’énormes détours les vols vers l’ouest.

Des armes supplémentaires 

Le Premier ministre Alexander De Croo a, par ailleurs, annoncé sur la chaîne flamande VTM Nieuws que la Belgique allait finalement envoyer 3000 fusils automatiques supplémentaires et 200 armes antichars vers l’Ukraine. Samedi, le Premier ministre avait annoncé l’envoi de quelque 2.000 fusils automatiques de type FNC, fabriqués à Herstal, et de 3.800 tonnes de fuel à l’armée ukrainienne. Trois cents militaires belges vont également être déployés dans le courant de la semaine prochaine en Roumanie dans le cadre de la force de réaction rapide de l’Otan.

Le Premier ministre De Croo avait un entretien samedi soir avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. " Il avait l’air très combatif ", a commenté le Premier ministre. " Il indique que ses troupes sont très motivées, mais il réclame un soutien militaire supplémentaire pour permettre à son pays de se défendre. " La Belgique va donc répondre à la requête de l’Ukraine. Le Premier ministre a ainsi mentionné dimanche l’envoi d’un total de 5.000 fusils automatiques et 200 armes antichars. Il s’agit d’un équipement standard qui devrait permettre à l’armée ukrainienne de mieux se défendre. Les quatre F-16 qui opèrent actuellement dans les États baltes se verront également attribuer une zone d’action plus étendue.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité