Stationnement sauvage des trottinettes: bientôt des sanctions

Bientôt de nouvelles règles à Bruxelles pour les vélos et trottinettes partagés: zones de stationnement, vitesses limitées... Les sanctions seront aussi renforcées.

Des sanctions pour les trottinettes mal stationnées
Des trottinettes à Bruxelles. (@Belga Image)

A Bruxelles, le stationnement des scooters, vélos et trottinettes partagés devra bientôt se faire dans des zones réservées. La vitesse sera limitée dans les zones piétonnes et les sanctions seront renforcées. C’est le sens d’une proposition d’ordonnance des partis de la majorité qui a été adoptée mardi en commission de la Mobilité du parlement bruxellois, à l’initiative d’Arnaud Verstraete (Groen).

A Bruxelles, les engins mal stationnés sont le problème principal lié à ce type de mobilité.

À l’avenir, la commune ou la Région (selon le territoire) pourra déterminer des zones de stationnement spécifiques, en concertation avec les opérateurs. Les utilisateurs ne pourront dès lors terminer leur trajet que dans ces zones. En dehors de celles-ci, la location continuera. Comme c’est parfois le cas à l’étranger, les opérateurs verseront également une contribution par véhicule pour les frais de gestion et la construction de ces zones de dépôt.

Outre ces zones de dépôt, deux autres options sont sur la table: soit une interdiction de stationnement (comme c’est déjà le cas sur la Grand-Place et dans le périmètre Unesco), soit un stationnement libre, si le code de la route est respecté et que l’engin ne cause aucune nuisance ou danger pour les autres usagers de l’espace public. En cas d’infraction, de nuisance ou de danger pour les autres usagers, l’opérateur peut recevoir une amende immédiate comprise entre 20€ et 400€, qu’il pourra ensuite facturer à l’utilisateur. Outre les fonctionnaires régionaux, les fonctionnaires communaux pourront désormais également se charger de ces amendes.

La vitesse des scooters, vélos et trottinettes partagés a également été prise en compte dans la proposition d’ordonnance. Pour la sécurité des piétons, la vitesse dans les zones piétonnes sera techniquement limitée. La proposition d’ordonnance passera probablement en plénière le 11 mars prochain.

Sur le même sujet
Plus d'actualité