Mort de Dean, 4 ans: Dave De Kock sera remis à la Belgique

La justice néerlandaise a tranché ce mardi :  Dave De Kock, principal principal suspect de l'enlèvement et du meurtre de Dean Verberckmoes, âgé de 4 ans, sera remis à la Belgique.  

Dave De Kock Dean Verberckmoes enlèvement meurtre justice Belgique
@BELGAIMAGE

Dave De Kock, le principal suspect dans l’affaire sur l’enlèvement et la mort du petit Dean Verberckmoes, âgé de quatre ans, sera remis aux autorités belges, a décidé mardi la chambre d’entraide judiciaire internationale d’Amsterdam. Cette décision ne pourra pas faire l’objet d’appel. Le transfert devra être effectué dans les dix jours ouvrables.

Opposé à son transfert

Le corps de l’enfant de 4 ans avait été retrouvé le 17 janvier aux Pays-Bas, près de l’île artificielle de Neeltje Jans en Zélande. Le suspect a été interpellé à Meerkerk, dans la province d’Utrecht. L’enfant a été enlevé en Belgique mais on ignore encore où il a été tué. M. De Kock, 35 ans, a été emprisonné aux Pays-Bas pour privation de liberté et implication présumée dans le décès du garçon de 4 ans. Le juge d’instruction de Termonde a demandé sa remise pour l’enlèvement et le meurtre de Dean Verberckmoes. Dave De Kock s’est toutefois opposé à son transfert.

Sa remise à la Belgique devait dès lors être tranchée par la chambre d’aide juridictionnelle internationale du tribunal d’Amsterdam. La défense de M. De Kock a déclaré, lors de l’audition de cette chambre juridictionnelle néerlandaise le 8 février, qu’il n’était question ni d’enlèvement, ni d’assassinat. L’avocat de la défense a également argumenté le refus de son client d’être remis à la Belgique par les conditions pénitentiaires dans son pays, qui seraient contraires aux droits humains, en particulier concernant l’accès aux soins de santé pour les détenus.

Plus d'actualité