Épuisés, les pompiers craignent l’arrivée de nouveaux vents violents

Alors que de nouveaux épisodes de vents violents sont à prévoir, notamment dimanche soir, les pompiers se disent épuisés après leurs interventions.

Pompiers à Nivelles en 2006
Pompiers à Nivelles, le 17 mai 2006 @BelgaImage

Épuisés après avoir assuré plusieurs centaines d’interventions consécutives au passage de la tempête Eunice, les pompiers du Brabant wallon craignent l’arrivée de nouveaux vents violents, ont-ils indiqué dimanche matin à l’agence Belga.

"Nous craignons de nouveaux épisodes tempétueux"

Le cap des 500 interventions liées à la tempête Eunice, vendredi sur le territoire belge, a été dépassé samedi pour les pompiers du Brabant wallon. Des toitures endommagées, des arbres et branchages encombrant les voiries ou menaçant de tomber ont fortement mobilisé les équipes des différentes casernes brabançonnes wallonnes.
Dimanche matin, les opérations de tronçonnage et de déblaiement ont repris dans plusieurs secteurs de la province.

"Dans la région de Wavre, par exemple, une cinquantaine de missions restent en attente. Du côté de Jodoigne, en revanche, les collègues ont absorbé la plupart des demandes d’aide", a précisé dimanche matin un dispatcheur de la zone de secours du Brabant wallon. "Le personnel est épuisé après avoir été mobilisé durant tout le week-end. Au vu des prévisions météorologiques des prochaines 24 heures, nous craignons de nouveaux épisodes tempétueux et une multiplication des demandes d’intervention", a-t-il conclu.

Sur le même sujet
Plus d'actualité