Sous-variant BA.2: un danger pour le déconfinement?

Le virologue Steven Van Gucht a donné des informations sur les conséquences de la propagation du sous-variant BA.2 en Belgique.

Test antigénique pour le Covid-19
Un test antigénique pour détecter le Covid-19, à Majorque (Baléares, Espagne) @BelgaImage

Le nouveau sous-variant BA.2 du variant Omicron du coronavirus représente actuellement 14 % de tous les cas de Covid-19 en Belgique. Le virologue Steven Van Gucht l’a déclaré vendredi lors d’une conférence de presse du Centre national de crise sur la situation sanitaire dans notre pays.

Pas forcément un danger pour le déconfinement

BA.2 pourrait devenir dominant dans les semaines à venir, prédit Van Gucht. La version originelle d’Omicron (BA.1) et sa déclinaison BA.1.1 représentent actuellement 86 % des infections. Seulement 0,3 % des cas enregistrés sont dus au variant Delta.

Van Gucht n’est pas trop préoccupé par l’impact épidémiologique de BA.2. "Le nombre d’infections pourrait augmenter, mais cela sera principalement dû à l’augmentation des contacts entre les personnes", explique-t-il. "Vous voyez ça au Danemark, par exemple, où la détente a été plus précoce qu’en Belgique. Les autres chiffres n’augmentent pas forcément. On ne s’attend pas à trop de pression supplémentaire".

Sur le même sujet
Plus d'actualité