Alerte contre la tempête de ce vendredi: "Peut-être la pire depuis 30 ans"

La tempête Eunice va frapper la Belgique de plein fouet ce vendredi 18 février, avec des rafales d'une puissance possiblement inédite depuis 30 ans.

Homme contre le vent d'Eunice
Un homme lutte contre le vent lors du passage d’Eunice à Clontarf (banlieue nord-est de Dublin), le 16 février 2022 @BelgaImage

L’Institut royal météorologique (IRM) met en garde contre le passage d’une forte tempête, dénommée Eunice, vendredi entre 14h00-15h00 et 18h00-19h00. Le vent devrait souffler le plus fort en Flandre, où des rafales pouvant atteindre 120 à 150 km/h sont attendues au littoral.

"Les dégâts pourront être étendus et importants"

L’IRM prévoit une forte tempête par vent de sud-ouest (10 Beaufort) et éventuellement une très forte tempête (11 Beaufort) très temporaire et locale le long de la mer du Nord vendredi après-midi. À ce stade, il n’est pas exclu que la Flandre occidentale et la région côtière passent sous vigilance rouge, indique l’institut météorologique jeudi dans un communiqué.

L’IRM prévoit également de violentes bourrasques pouvant atteindre 100 à 140 km/h en Flandre occidentale et 100 à 130 km/h en Flandre orientale et en province d’Anvers. Dans l’intérieur des terres, le vent soufflera également fort. Dans le Hainaut, les rafales pourront atteindre une vitesse de 90 à 120 km/h et de 80 à 120 km/h partout ailleurs. "Les dégâts pourront être étendus et importants sur certaines régions", prévient l’IRM.

Interrogé par Het Laatste Nieuws, le météorologue David Dehenauw mise sur les superlatifs pour faire comprendre l’ampleur du danger: "L’alerte rouge pour le vent ne s’active que très rarement, voire jamais. Des rafales de vent allant jusqu’à 120 km/h se produisent tous les cinq à dix ans. La précédente rafale de vent mesurée à 133 km/h date de 2002 à Middelkerke. Pour des rafales de vent de 140 km/h, il faut remonter jusqu’à 30 ans en arrière, et la tempête du 25 janvier 1990".

Sur le même sujet
Plus d'actualité