Du " jamais vu ": une vague d’appels téléphoniques frauduleux ces derniers jours en Belgique

Depuis la fin de la semaine dernière, des centaines de milliers d'appels téléphoniques frauduleux ont été enregistrés en Belgique, indiquent mercredi l'Institut belge des télécommunications (IBPT) et le Centre pour la cybersécurité en Belgique (CCB). Voici quelques conseils pour éviter de se faire piéger.

appel fraude phishing données personnelles arnaque téléphone escroquerie Belgique
@BELGAIMAGE

" Des appels frauduleux sont passés régulièrement. Toutefois, l’on a atteint ces derniers jours un volume encore jamais vu ", ajoutent les deux institutions, qui tirent la sonnette d’alarme. Il s’agit d’appels émis à partir de numéros de téléphone belges mais derrière lesquels se cachent souvent des numéros étrangers, préviennent l’IBPT et le CCB. En effet, les criminels usurpent des numéros belges, selon la technique du " spoofing ".

Le numéro de téléphone ou le nom de l’expéditeur d’un SMS est une imitation du véritable numéro ou nom de votre banque, par exemple ", expliquent les deux institutions. La victime pense alors que l’appel provient d’une personne ou d’une entreprise légitime, alors qu’il provient en réalité d’une personne criminelle qui cherche à lui dérober ses données personnelles.

Généralement, les victimes de ces appels frauduleux entendent un message automatique en anglais, prononcé dans la plupart des cas par une voix d’ordinateur, les invitant à appuyer sur une touche pour recevoir plus d’informations ou modifier des données. Les opérateurs télécom ne peuvent en outre pas bloquer ce type d’appels " car des entreprises légitimes utilisent la même technique sous-jacente par exemple pour appeler leurs clients à partir d’un centre d’appel situé à l’étranger ".

4 conseils pour ne pas tomber dans le piège

Pour éviter malgré tout de tomber dans le piège, L’IBPT et la CCB donnent quatre conseils:

  • Soyez toujours sur vos gardes lorsque vous recevez un appel d’un numéro inconnu
  • Ne divulguez jamais de données personnelles ou bancaires par téléphone.
  • Si vous avez malgré tout transmis des données, contactez immédiatement votre banque et déposez plainte à la police.
  • Ne rappelez pas ce numéro de téléphone

Sur le même sujet
Plus d'actualité