Belge disparue au Pérou: des sauveteurs ont cru avoir retrouvé un corps mais il s’agit d’une fausse alerte

Selon deux journaux, la police péruvienne, après être arrivée sur place, a confirmé que le signalement d'un "corps sans vie" retrouvé dans un ravin de la vallée du Colca était une "fausse alerte".

Natacha de Crombrugghe diisparition corps Belgique Pérou
@BELGAIMAGE

L’une des quatre équipes d’alpinistes péruviens à la recherche de la Belge Natacha de Crombrugghe, disparue il y a trois semaines alors qu’elle effectuait un trek en solitaire sur les hauts plateaux andins, pensait avoir retrouvé un corps au cours de leurs recherches, mais il s’agit en réalité d’une " fausse alerte ", indique mardi matin Sudinfo, citant les journaux péruviens El Buho et La Republica.

Selon ces deux journaux, la police péruvienne, après être arrivée sur place, a confirmé que le signalement d’un " corps sans vie " retrouvé dans un ravin de la vallée du Colca était une " fausse alerte ". Quelques heures auparavant, les deux journaux péruviens avaient pourtant fait état de la découverte d’un corps sans vie sur un chemin d’une zone appelée Tapay, qui se trouve sur le versant opposé de la vallée où se concentraient jusqu’ici les recherches. Il n’en est donc rien et les recherches pour tenter de retrouver la trace de la touriste belge de 28 ans, disparue depuis le 23 janvier, se poursuivent. Natacha de Crombrugghe avait laissé un sac à dos dans sa chambre d’hôtel avant de partir tôt, le matin du 24 janvier, pour le canyon de Colca.

Les secouristes ont parcouru en vain 90% des sentiers de randonnée qui s’étendent sur la partie occidentale de la vallée du Colca, entre Cabanaconde et le village de Sangalle, surnommé " l’oasis " et qui sert de refuge aux trekkeurs. Avant son départ de l’hôtel, la jeune femme avait indiqué vouloir s’y rendre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité