Steven Van Gucht plaide pour une stratégie de testing et tracing " plus ciblée "

Alors qu'Omicron semble avoir atteint son pic dans notre pays, Steven Van Gucht estime que la Belgique doit passer à une stratégie de testing et de tracing plus ciblée, surtout sur les groupes vulnérables.

Steven Van Gucht plaide pour une stratégie de testing et tracing
© Belga Image

" Il est temps d’adopter une stratégie de testing et tracing plus ciblée, qui vise davantage les groupes vulnérables ", réagit le porte-parole interfédéral Covid-19 Steven Van Gucht, après la sortie du commissaire corona Pedron Facon qui indiquait vendredi dans les colonnes du groupe Mediahuis que les tests PCR représentaient encore actuellement un coût de 3 millions d’euros par jour.

Steven Van Gucht se dit partisan d’une surveillance ciblée, qui consisterait à analyser systématiquement et des échantillons issus d’un endroit précis, comme un service d’urgences, afin de détecter au plus vite tout nouveau variant du virus. Vu qu’Omicron semble avoir atteint son pic en Belgique, il est temps d’envisager la prochaine phase, selon le virologue. Lors de celle-ci, le testing et tracing à grande échelle seraient donc remplacés par une nouvelle approche dont les contours doivent encore être définis. Les collectivités les plus vulnérables, comme les centres de soins, devraient avoir la priorité, précise M. Van Gucht. " Un point essentiel serait également de définir un système modulable, dont l’intensité pourrait être adaptée selon les besoins ", ajoute-t-il.

Sur le même sujet
Plus d'actualité