Du changement pour les entrées sur le territoire belge

La distinction entre les retours de zones vertes, orange et rouges sera remaniée pour un nouveau système sur base du statut du voyageur.

Frontière belge, à La Calamine
Frontière belge, à La Calamine le 23 mars 2020 @BelgaImage

Les règles régissant les entrées sur le territoire belge vont changer, pour s’affranchir des considérations de lieux de départ et se concentrer davantage sur le statut du voyageur: vacciné ou non, récemment testé, éventuellement porteur d’un certificat de rétablissement de la Covid-19. Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke l’a expliqué vendredi à l’issue d’un nouveau Comité de concertation consacré à la gestion de la pandémie.

Se calquer sur le niveau européen

Selon le ministre, le changement de logique suit une volonté qui est également affichée au niveau européen.  "Concrètement, on ne travaillera plus avec des codes couleurs (par zone géographique de provenance, NDLR), et on ne fera plus vraiment de distinction entre personnes venant d’Europe ou de pays tiers", a indiqué le ministre socialiste. Pour les ressortissants non-vaccinés de pays tiers (hors-UE, hors-Schengen), le principe reste tout de même que seuls les déplacements essentiels sont autorisés, a affirmé le ministre.

Jusqu’ici, l’arrivée des voyageurs en Belgique distingue des "zones rouges, orange et vertes", qui déterminent quelles mesures s’appliquent: quarantaine, test supplémentaire, etc. À partir de la fin de semaine prochaine, une personne avec un certificat de vaccination valable (vaccination datant d’il y a moins de 5 mois ou booster), un certificat de rétablissement valable (PCR positif dans les 180 jours précédents, isolement terminé), ou un récent dépistage négatif devrait pouvoir entrer en Belgique sans test supplémentaire, sauf exceptions (zones à très haut risque). Si on présente à l’entrée un dépistage négatif sous la forme d’un test antigénique rapide (RAT), il y a un petit changement: le test doit dater des précédentes 24h, au lieu de 36h précédemment, ce qui suit les nouvelles recommandations européennes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité