Disparition de Natacha de Crombrugghe au Pérou: que sait-on?

Cela fait plus de deux semaines que Natacha de Crombrugghe n’a plus donné de signe de vie. La jeune Belge effectuait un trek en solitaire au Pérou. Le dossier est désormais entre les mains du parquet fédéral.

Avis de recherche - Disparition Natacha DE CROMBRUGGHE DE SCHIPSDAELE au Pérou
© Belga Image

Avec son large sourire, Natacha de Crombrugghe désigne le Machu Picchu qui s’étend face à elle. Une photo qui a fait le tour des réseaux sociaux. Depuis le 24 janvier, la Belge de 28 ans n’a plus donné de signe de vie. Ce jour-là, elle quitte sa chambre d’hôtel située à Cabanaconde, une ville dans les Andes péruviennes. Son programme est simple: une randonnée dans le très prisé canyon de Colca.

Les scénarios envisagés

Les parents de Natacha sont arrivés lundi au Pérou. Leur aide pourrait être précieuse afin de déterminer le parcours de leur fille et d’identifier les personnes qu’elle aurait pu croiser sur son chemin.

Malgré les jours qui passent, les circonstances de sa disparition restent inconnues. Les deux hypothèses privilégiées sont la chute ou le refuge dans une grotte pour échapper à des animaux sauvages. La piste criminelle semble, quant elle, être écartée. " Les experts de Divincri ont effectué des tests de luminol à l’endroit où séjournait la touriste belge Natacha de Crombrugghe. Aucune trace de sang n’a été trouvée qui pourrait être la preuve d’un éventuel crime ", relate le quotidien péruvien La Republica. Il affirme que les enquêteurs " ont exclu " que Natacha " ait été assassinée ou ait été victime d’une quelconque agression physique dans l’hôtel La Estancia ".

Sac à dos et vêtements

La dernière personne à avoir aperçu Natacha est la tenancière de l’hôtel où elle séjournait. " Elle est arrivée le 23 janvier. Le lendemain, elle est partie vers 5 heures du matin. Quand je l’ai croisée, elle m’a dit qu’elle partait faire une randonnée dans le canyon de Colca et qu’elle rentrerait le soir chercher son sac à dos ", a-t-elle expliqué à Sudinfo. Un sac à dos retrouvé et qui appartient bel et bien à Natacha, comme l’a confirmé mardi le parquet de Bruxelles.

Des vêtements ont également été retrouvés dans la vallée du Colca. Ils seront montrés aux parents et analysés. Mais selon un média péruvien, ces habits n’appartiendraient pas à Natacha. Il affirme que, d’après les informations de la police, ils seraient sur place depuis plus de trois mois.

" Les autorités péruviennes prennent le dossier au sérieux "

La police péruvienne passe la zone au crible. En tout, vingt-cinq membres des secours de haute montagne de la zone sont déployés, des drones survolent les lieux difficiles d’accès et un chien pisteur est mis à contribution, selon le site d’information argentin Infobae. Mais sans résultat. L’autre atout pour faire avancer les recherches serait le traçage du téléphone de Natacha. Une opportunité pour tenter de la localiser.

Le dossier est arrivé cet après-midi au parquet fédéral qui doit encore l’étudier. " Le but d’une fédéralisation du dossier est de permettre aux proches d’avoir le réconfort de savoir qu’une instance judiciaire va suivre, au nom de la Belgique et des proches, l’enquête qui va être menée à l’étranger ", nous explique Eric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral. " La première impression que nous avons c’est que les autorités péruviennes prennent le dossier au sérieux. C’est donc déjà un point rassurant ", poursuit-il.

Rappelons que les témoins peuvent prendre contact avec les enquêteurs par mail à l’adresse avisderecherche@police.belgium.eu ou par téléphone au numéro gratuit 0800 30 300.

Sur le même sujet
Plus d'actualité