Faut-il réduire les salaires de nos ministres ?

Le PTB a, à nouveau, remis le sujet sur la table. Selon le parti, environ 10.000€ par mois, c'est trop. Vraiment?

Faut-il réduire les salaires des ministres
Une partie du gouvernement fédéral. (@Belga Image)

Les ministres belges gagneraient-ils trop d’argent ? La question revient régulièrement. En cette période de crise économique et d’inflation, le PTB la remet sur la table par le biais de son président. En effet, réduire les salaires des ministres est une des mesures habituelles des programmes du parti d’extrême-gauche.

Pour moi, il y a un lien entre le fait que les ministres gagnent 10.000 euros par mois et le fait qu’ils ont pris du temps pour réagir [face à la hausse du prix des énergies] ", a expliqué Raoul Hedebouw, interviewé par 7 Dimanche. " Il faudrait diminuer de moitié leur salaire. Cela permet d’être moins déconnecté du terrain. "

Combien gagnent vraiment les ministres ?

Au Gouvernement fédéral, d’après les chiffres de la DH d’octobre 2020, le Premier ministre Alexander De Croo et ses 7 vice-premiers ministres gagnent tous la même chose, 21 353€ brut chaque mois, qui proviennent d’un traitement annuel de 226 871€, d’environ 700€ de frais de représentation chaque mois, ainsi que 1750€ de frais de logement et domestiques. Pour les autres ministres et secrétaires d’État, c’est un peu moins, 215 364,43€ brut par an.

Des montants auxquels s’ajoutent un véhicule avec chauffeur, des repas par un cuisinier au cabinet ministériel, un logement de fonction…

Avec ce traitement annuel d’environ 220.000€ brut, notre Premier ministre fait même partie du top 10 des chefs d’État les mieux payés au monde, selon Sumo Finans, société norvégienne de crédit et d’investissement.

Alexander De Croo est dixième du classement, avec, outre les dirigeants de Bruneï, Singapour, Hong Kong ou Joe Biden, seulement deux Européens devant lui, Angela Merkel (308 000 euros/an) et Xavier Bettel, Premier ministre du Luxembourg (232 000 euros/an).

Trop ou trop peu ?

Pour avoir une idée de ce que coutent les élus à la Belgique, la VRT a calculé, en 2019, le montant global des salaires des ministres de tous les gouvernements, et des députés de tous les parlements. Ils représentent environ 700 millions d’euros de dépenses pour le pays chaque année.

Un député belge coute environ 850.000 euros par an à l’État belge. Cela comprend 81.000 euros bruts de salaire, mais aussi l’entretien des bâtiments, le paiement de ses collaborateurs, des huissiers… Par rapport à nos voisins, ce n’est pas tellement. En France, chaque sénateur représente 1 million d’euros, en Allemagne, 1,6 million et aux Pays-Bas, 890.000 euros.

En 2017, dans La Libre, Bauduin Auquier, professeur de politique salariale à l’UCLouvain, commentait que " le personnel politique n’est pas scandaleusement payé ", en comparaison des dirigeants de certaines entreprises privées. " Au bout du compte, pour un cadre de direction, le package salarial s’élève souvent à 250 000 ou 300 000 euros brut par an dans une entreprise de 400 à 500 personnes. […] On est largement au-dessus de ce que gagnent les parlementaires. Et quand je vois que le Premier ministre touche 250 000 euros, pour un job qui l’occupe 24h/24… " Un avis que partageaient d’autres spécialistes de l’économie et de la politique.

Soutien caritatif

Le sujet de la réduction des salaires avait récemment été abordé au début de la crise sanitaire. En effet, les dirigeants d’autres pays avaient baissé, offert ou réduit leurs gains pour participer à l’effort collectif, comme en Autriche, en Bulgarie ou en Nouvelle-Zélande.

La question avait alors été posée à nos élus. Aucune initiative collective n’avait été prise en ce sens et rares sont ceux qui étaient prêts à faire un tel geste à titre individuel. Nombre d’entre eux avaient préféré mettre en avant leurs dons à des associations caritatives et autres initiatives citoyennes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité