Jeux, sports, permission de minuit… Ce qui change ce vendredi

Quelques assouplissements des mesures sanitaires entrent en vigueur ce vendredi. On fait le point.

Permission de minuit pour l'horeca
Belga

Alerte code rouge! Le baromètre entre en vigueur ce vendredi. Il a pour but d’offrir une vision plus claire de la situation, notamment pour l’horeca et le secteur culturel. Or, pour sa première sortie, il indique qu’on n’est pas sorti d’affaire. Code rouge, cela signifie que le virus circule énormément et que les hospitalisations sont encore trop nombreuses pour lâcher du lest. Pourtant, on vient de tellement loin que c’est bien ce qui se passe ce vendredi.

Permission de minuit

Les bars et restaurants ont la permission de minuit! On gagne une heure. Fête! Le CST est toujours d’application, ainsi que le port du masque pour circuler. Tout comme l’interdiction de consommer debout et la limite de six personnes à une table.

Jouer, c’est gagner

Autre bonne nouvelle, les salles de jeux rouvrent leurs portes: bowling, casino, fléchettes, snookers, billards, paintballs ou escape rooms… Les portes sont ouvertes au public.  Non seulement ceux-là, mais aussi les parcs d’attraction, zoo et piscines. Fête, on vous dit!

Sport plus, culture égale

Telle est la question. Les stades de foot avaient fermé. Sachez qu’on pourra s’y retrouver spécialement pour voir la défaite d’Anderlecht à l’Union! Sous condition de CST et de port du masque.

Concernant la culture, que nous dit-on? Pas grand-chose. 200 personnes en intérieur maximum. Et, pour les plus grandes salles, la possibilité d’une jauge de 70% de ses capacités si l’aération est assurée (qualité de l’air à 1200 ppm maximum).

A quand le code orange?

Bientôt, espérons-le. Omicron semble quitter notre pays pour se concentrer au-delà du Rhin. Ce que signifiera le code orange, concrètement, ressemblera presque à une vie normale: on pourra à nouveau se coller et sentir l’aisselle de son voisin à son aise – à condition d’un CST en bonne et due forme. Quant au code jaune… Mais n’anticipons pas! Allons-y pas à pas.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité